Coronavirus : l'épidémie en perte de vitesse

Alors que le Premier ministre doit prendre la parole jeudi 28 mai pour dévoiler la deuxième phase du déconfinement, le Covid-19 touche de moins en moins de personnes.

France 3

Jeudi 28 mai, Édouard Philippe a prévu d'annoncer les conditions pour la deuxième phase du déconfinement, qui débutera mardi 2 juin. Au moment d'amorcer la première phase de cette période, le Premier ministre avait conditionné l'allègement des mesures barrières à l'absence de reprise de l'épidémie de coronavirus. Mardi, il n'y avait plus que 1 555 patients hospitalisés en réanimation pour le Covid-19, contre 7 100 au pic de la crise. "On respire enfin", explique la journaliste Valérie Heurtel sur le plateau du 12/13.

"Les clusters sont repérés tôt"

"Le nombre de décès, aussi, a été divisé par dix. Alors, bien sûr, on profite de l'effet du confinement, mais cela fait déjà deux semaines que l'on est sorti de chez nous et les voyants sont toujours au vert. C'est vrai qu'il y a des clusters, mais ils sont repérés tôt, ce qui permet de tester et d'isoler, bref, de casser les chaînes de transmission", poursuit la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une infirmière s\'occupe d\'un patient atteint du coronavirus, au CHU de Nantes (Loire-Atlantique), le 19 mai 2020.
Une infirmière s'occupe d'un patient atteint du coronavirus, au CHU de Nantes (Loire-Atlantique), le 19 mai 2020. (LOIC VENANCE / AFP)