Coronavirus : en Italie, un déconfinement timide a commencé

L'Italie a donné le coup d'envoi du déconfinement lundi 4 mai, avec pour le moment des transports en commun peu empruntés. 

France 2

L'Italie, épicentre européen de l'épidémie de Covid-19, a débuté son déconfinement lundi 4 mai, une semaine avant la France. Une étape délicate, notamment à Milan, où le sentiment oscille entre volonté de reprise et peur d'une épidémie encore bien présente. Si les quatre lignes de métro fonctionnent à plein, on est loin des 1,4 million de voyageurs quotidiens dans la capitale économique du pays. Ils sont quelques dizaines de milliers à découvrir les mesures de sécurité mises en place. 

"La sécurité absolue n'existe pas" 

À l'intérieur des voitures, un dispositif empêche de se retrouver à moins d'un mètre des autres passagers. Le port du masque est obligatoire pour éviter tout contact physique. "Aujourd'hui ça va, il y a peu de monde, tout le monde se tient à distance, ça va", se rassure une voyageuse. "Le coronavirus est encore présent, et jusqu'à ce qu'il disparaisse, la sécurité absolue n'existe pas", avance un autre usager. 

Le JT
Les autres sujets du JT
La piazza del duomo, où se trouve la cathédrale de Milan, désertée par les passants en pleine épidémie de coronavirus, le 9 mars 2020.
La piazza del duomo, où se trouve la cathédrale de Milan, désertée par les passants en pleine épidémie de coronavirus, le 9 mars 2020. (PIER MARCO TACCA / AFP)