Coronavirus : des facteurs exercent leur droit de retrait mais la Poste conserve des bureaux ouverts

Selon la direction, 80% des facteurs effectuent encore leur tournée.

Une factrice de Nantes poursuit sa tournée, le 17 mars 2020.
Une factrice de Nantes poursuit sa tournée, le 17 mars 2020. (FRANCK DUBRAY / MAXPPP)

Les facteurs de Laval et du Mans ont exercé leur droit de retrait en raison de l'épidémie de coronavirus, ont appris mercredi 18 mars France Bleu Mayenne et France Bleu Maine

>> Suivez l'évolution de la pandémie de Covid-19 avec notre direct.

À Laval et sur les communes de Changé, L'Huisserie, Ahuillé, Saint-Berthevin, Montigné-le-Brillant, le courrier n’est simplement plus distribué. Mardi, 60 agents de Haute-Garonne s’étaient retirés, selon France Bleu Hérault.

1 600 bureaux ouverts, 56 000 facteurs en tournée

La direction ne veut pas communiquer sur le nombre de facteurs exerçant leur droit de retrait, mais sur ceux qui assurent leurs tournées. Selon l’entreprise, 80% des facteurs sont sur le terrain, soit près de 56 000 agents. Les besoins sont ajustés tous les jours.1 600 bureaux de poste sont ouverts partout en France, souvent les plus grands bureaux. La liste est sur le site de La Poste. À titre d’exemple, il y a 70 bureaux ouverts dans le Languedoc-Roussillon mercredi selon France Bleu Hérault. France Bleu Vaucluse en a compté 13 sur son département mardi. Il y avait 27 bureaux ouvert en Auvergne lundi d’après France Bleu Auvergne

La fréquence des passages va baisser

Pour protéger les facteurs, la Poste a mis en place les mesures barrières et assure fournir des protections. Pas assez pour les syndicats. Le réseau des bureaux a été "plutôt réactif", selon d’Aline Guérard, secrétaire nationale du pôle Poste, finance Distribution à la CFDT, deuxième syndicat à La Poste. C’est moins le cas pour le service courrier et distribution, selon elle. "L’entreprise n’a pas voulu dégrader l’organisation", au début de l’épidémie, critique Aline Guérard, mais elle n’avait pour autant pas assez de gel ou de gants pour les facteurs. Depuis mardi, la Poste a "priorisé les flux", d’abord les lettres prioritaires, les colis et les services comme le portage de repas. La fréquence des passages va aussi baisser. La sécurité des postiers est "en train de se mettre en place", affirme la secrétaire nationale CFDT. "Jusqu’à hier [mardi] ce n’était pas le cas du tout", tacle-t-elle. 

Les AR se font par SMS

Pour la remise de lettre et de colis qui nécessitent une signature, une nouvelle manière a été mise en place, par sms, pour éviter les contacts. Le facteur appelle le destinataire ou lui envoie un sms. Si le client accepte, il doit envoyer un sms avec la photo du courrier récupérer. "Bonjour, je suis votre facteur, j’ai cet objet (photo dans le sms) à vous remettre contre signature. Dans le cadre de la politique de prévention contre le Covid-19, je vous propose de le déposer dans votre boîte aux lettres ou devant votre porte dès réception de ce SMS, j’ai besoin de votre accord par retour de SMS. Sans votre accord, l’objet sera mis en instance. Vous trouverez un avis de passage dans votre boîte aux lettres. Merci de votre compréhension, votre facteur".

Pour le portage de repas à domicile, le plateau est laissé devant la porte de la personne.