DIRECT. Coronavirus : le ministère des Armées va livrer cinq millions de masques, annonce Florence Parly

La pandémie liée au Covid-19, qui a déjà fait plus de 7 000 morts, pèse de plus en plus lourd et désorganise l'ensemble de la planète.

Ce direct est terminé.

Ce qu'il faut savoir

L'épidémie de coronavirus continue de progresser en France. Le pays enregistre 264 décès, soit 89 de plus que la veille, dont 7% sont des personnes âgées de moins de 65 ans, selon les chiffres officiels communiqués mercredi 18 mars. Le nombre de cas confirmés s'élève à 9 134, a précisé le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon. Parmi eux, 3 626 personnes sont hospitalisées, dont 931 en réanimation. La moitié de ces patients en réanimation sont âgés de moins de 60 ans. 

Pour limiter la propagation de l'épidémie, le ministère des Armées a décidé de livrer cinq millions de masques chirurgicaux, a annoncé mercredi la ministre Florence Parly.

 La crise sanitaire continue en Italie. Quatre cent soixante-quinze personnes sont mortes du coronavirus en une journée en Italie, ont annoncé les autorités sanitaires mercredi 18 mars. Il s'agit le pire bilan journalier pour un pays depuis le début de la pandémie. Suivez les informations en direct.

Jusqu'à 25 millions d'emplois détruits. La pandémie de Covid-19 pourrait entraîner jusqu'à 25 millions de pertes d'emplois au niveau mondial, selon une première estimation de l'Organisation internationale du travail (OIT) publiée mercredi 18 mars. L'impact pourrait toutefois être significativement plus faible si une réponse coordonnée à l'échelle internationale se met en place, "comme cela était arrivé pendant la crise financière mondiale de 2008/2009", a insisté cette agence de l'ONU dans un communiqué, appelant à mettre en place des mesures de soutien de l'économie et de l'emploi.

 Des aides pour les secteurs culturels. Le ministère de la Culture a annoncé une "aide d'urgence" de 22 millions d'euros. Ce "premier volet d'aides d'urgence" (10 millions d'euros pour la musique, 5 millions pour le spectacle, 5 millions pour le livre et 2 millions pour les arts plastiques) pour des secteurs "frappés de plein fouet" par la crise du coronavirus sera suivi par "d'autres mesures spécifiques", a indiqué le ministère, qui veut "répondre au risque de disparition des structures culturelles, notamment les plus fragiles".

 Bruno Le Maire appelle les salariés des secteurs essentiels "à se rendre sur leur lieu de travail". "J'invite tous les salariés des entreprises qui sont encore ouvertes, des activités indispensables au fonctionnement de notre pays à se rendre sur leur lieu de travail (...) pour assurer la sécurité économique de notre pays", a déclaré, mercredi matin, le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, malgré les restrictions de sortie. C'est une des "raisons pour lesquelles" on peut sortir de chez soi, avec un laisser-passer, a précisé le ministre sur BFM Business.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #CORONAVIRUS

19h22 : Le bilan de l'épidémie en France grimpe à 264 morts, soit 89 de plus qu'hier, annonce le directeur général de la Santé.

19h21 : Jérôme Salomon fait son point quotidien sur l'évolution de l'épidémie. Suivez-le en direct.


19h14 : Le Portugal s'apprête à son tour à déclarer l'état d'urgence, qui permet au gouvernement de restreindre la liberté de mouvement et ainsi freiner la progression de la pandémie. Dans le pays, 642 cas ont été confirmés et deux décès ont été rapportés.

19h05 : "Aujourd'hui, à la RATP et à la SNCF, nous avions environ 50% du trafic."

Interrogé sur Europe 1, le secrétaire d'Etat aux Transports vient d'annoncer que le trafic ferroviaire continuera de se réduire dans les jours qui viennent : "Ce trafic est progressivement amené à 30% à la fin de semaine, ce sera encore moins sur les longues distances".

19h00 : Des formules trop soutenues et des consignes pas assez claires, surtout lorsqu'on est un enfant ? Après de discours d'Emmanuel Macron de lundi soir, Louise (8 ans) et Sacha (10 ans) ont décidé d'interpeller le chef de l'Etat pour lui demander de rendre ses discours plus accessibles. Nos confrères de France 3 Nouvelle-Aquitaine vous en disent plus.

18h58 : Un projet de loi d'urgence pour faire face à l'épidémie doit être présenté en Conseil des ministres. La mesure la plus spectaculaire du texte est sans doute la déclaration d'un "état d'urgence sanitaire", permettant notamment de restreindre certaines libertés.

Il "donne pouvoir au Premier ministre de prendre (...) les mesures générales limitant la liberté d'aller et venir, la liberté d'entreprendre et la liberté de réunion et permettant de procéder aux réquisitions de tout bien et services nécessaires afin de lutter contre la catastrophe sanitaire". Explications dans cet article.

18h58 : Bonsoir, merci pour vos précieuses informations. Pouvez-vous expliquer en quoi consisterait l'Etat d'urgence sanitaire envisagé par la France s'il vous plaît ? Merci.

18h52 : Une autre preuve que l'Europe est désormais l'épicentre de la pandémie : il y a désormais plus de décès recensés sur le Vieux continent qu'en Asie. Sur les 8 092 victimes de l'épidémie comptabilisées dans le monde, 3 422 vivaient en Europe et 3 384 en Asie.

18h49 : Bonsoir @Anfre29. Je les invite également à consulter cet article sur la situation dans les hôpitaux et à méditer ces propos d'une infirmière de Mulhouse : "Je suis passée prendre un monsieur, qui devait avoir autour de la cinquantaine. Au moment de partir du domicile, j'ai dû dire à sa femme de ne pas l'embrasser. Et si c'était ça, le dernier moment qu'elle aura vécu avec son mari ?"

18h46 : Pourquoi ne montre-t-on pas plus d’images de Mulhouse ? Il faut peut-être ça pour que les gens restent chez eux. Il faut arrêter de vouloir les préserver. En sortant, ils propagent le virus. La quarantaine, ce ne sont pas les vacances.

18h45 : Malgré les mesures de confinement, des centaines de personnes se pressent encore sur certains marchés. Et beaucoup ne respectent pas les consignes de distance ni les restrictions de déplacement. C'est notamment le cas dans le quartier de Barbès à Paris. Reportage.



(MATTHIEU MONDOLONI / FRANCEINFO)

18h41 : Non, @Ziggourat. Cela veut dire qu'en 24 heures, il y a eu 475 morts du coronavirus supplémentaires, portant le total à 2 978 morts depuis le début de l'épidémie de Covid-19. Ce décompte est indépendant des autres causes de décès.

18h37 : Bonjour, j’habite sur le canal Saint Martin. Des centaines de gens arpentent les berges, boivent des verres assis au bord, de baladent en groupe. Les enfants aussi sont de la parties aux jeux de plein air, côtoyant des personnes âgées. Euh... je m’arrête ou je continue ?Le nom de personnes est en augmentation depuis le début de l’après midi.

18h39 : Dans les commentaires, @Dams nous envoie une photo montrant de nombreux passants le long du canal Saint-Martin, à Paris. Une nouvelle preuve que les règles de confinement ne sont pas respectées par tous. Je vous rappelle les consignes du gouvernement : ne sortez que pour des motifs impératifs. Il s'agit du "seul moyen pour limiter le nombre de victimes", comme le martèle le ministre de la Santé.

18h36 : #ONVOUSREPOND @Cyprien La situation est encore critique, selon le dernier bilan (en italien) communiqué par le ministère de la Santé italien et relayé par nos confrères du bureau de Rome de France 2.

18h35 : Bonsoir a toute l'équipe et merci pour vos live quotidiens qui sont instructifs. Ma question est simple : connaît-on le nombre de cas supplémentaires aujourd'hui en Italie justement ? Savoir si le nombre de cas commence à baisser et ainsi donner de l'espoir ? Merci bon courage.

18h31 : Le Royaume-Uni fermera à son tour toutes les écoles du pays à partir de vendredi. C'est un changement de politique brutal pour le gouvernement de Boris Johnson, critiqué pour sa réponse jusqu'alors très timorée par rapport à celle des autres pays européens.

18h29 : @doute L'hôpital de campagne de l'armée française devrait être installé avant le 27 mars à Mulhouse. Contactée par franceinfo, l'armée précise que la mise en place d'une telle structure "est une opération logistique lourde et complexe, avec du matériel médical de pointe". Le centre doit se composer d'une unité de 30 lits et les structures qui vont le constituer sont en cours d’inspection en région parisienne avant d'être transférées et montées dans le Haut-Rhin.

18h26 : Bonjour franceinfo, pourquoi l'hôpital de l'armée ne sera prêt que fin mars ? J'ai du mal à comprendre...

10h26 : bonjour,je suis en télétravail actuellement (cadre autonome dans une association avec deux salariés). Cependant, est-il possible de se rendre quelques heures sur mon lieu de travail pour récupérer le courrier et traiter ce qui ne peut pas l'être à distance ?Qui doit me donner l'autorisation de le faire ? Me faut il un formulaire spécifique de mon employeur ?Merci pour votre réponse.

10h26 : Direction le Code du travail, à l'article L3141-16. Si votre employeur est d'accord, en cette période de "circonstances exceptionnelles" prévue par l'article, il est possible de modifier les dates de congé en s'affranchissant du délai d'un mois prévu par la loi. Mais l'employeur n'est pas tenu d'accepter votre demande.

10h26 : Pourrons nous reporter des congés qui se trouvent être au moment du confinement ?

10h19 : Une nouvelle étude montre que le virus du Covid-19 est détectable jusqu'à deux à trois jours sur des surfaces en plastique ou en acier inoxydable, ainsi que 3 heures à l'air libre. Mais cette étude est critiquée car la méthode utilisée pourrait augmenter artificiellement l'ampleur de la contamination par voie aérienne. Les explications dans cet article.




(CENTERS FOR DISEASE CONTROL AND PREVENTION / AFP)

10h19 : "C'est irresponsable dans la mesure où nous, on est déjà confinés depuis quinze jours pour limiter la diffusion du virus et que les gens qui viennent d’ailleurs et qui n’ont pas été confinés vont sans doute ramener des cas."

Dans le Morbihan, l'un des premiers foyers du virus en France, on voit d'un mauvais oeil l'arrivée d'urbains venus se mettre au vert pour le confinement.

10h10 : BMW ferme à son tour ses usines, en Europe et en Afrique du Sud, jusqu'au 19 avril.

10h01 : "C'est la descente aux enfers". Sur franceinfo, un malade atteint du coronavirus raconte la violence de la maladie. A écouter sur notre compte Twitter et sur France Bleu.

09h52 : @Emmanuelle C'est juste, le géant du commerce qui vend tout (ou presque) sur son site Internet propose encore des livres. Mais certains de ses salariés s'inquiètent de devoir travailler dans un lieu clos. A Saran, près d'Orléans, une manifestation est prévue dans la journée à l'appel des syndicats.

Enfin, pour être complet, sachez que d'autres sites gérés par des libraires indépendants existent et tournent toujours (aux dernières nouvelles) comme Place des Libraires ou MaLibrairie.

09h52 : Je suis libraire, j ai baissé le rideau de ma librairie samedi soir comme le gouvernement nous l a demandé. Nous avons un site de vente en ligne que nous avons fermé pour protéger nos salariés et les livreurs qui peuvent propager le virus en se promenant de domicile en domicile. Pourquoi amazon et d autres grands sites continuent à pouvoir travailler et livrer à domicile ? On nous demande de rester chez nous quand notre activité n est pas vitale. Le livre deviendrait il un produit essentiel quand il est vendu par amazon? Encore une fois les librairies indépendantes font face à une concurrence déloyale. J espere que nombres d entre vous ont une petite pile de livres sur leur table de chevet pour continuer à voyager, à rencontrer des personnes, à rêver d'un monde meilleur...prenez soin de vous.

09h54 : @YrtMaurepas Au total, 100 000 policiers ont été déployés sur tout le territoire. Comme il faut prendre en compte les congés etc, ça ne fait pas 100 000 pandores dans les rues de France. L'accent est mis sur les grandes villes. Ainsi, dans un département assez rural comme le Doubs, seuls 400 policiers sont déployés, indique L'Est républicain.

09h54 : Ce matin en faisant deux ou trois kilomètres dans les rues de Maurepas (Yvelines) pour aller chercher du pain avec mon papier, je n'ai croisé aucun policier. Y en a t il dans toutes les villes ?Merci pour vos informations de qualité.

09h46 : Le gouvernement ne veut plus voir d'images de foules qui se pressent dans les marchés. Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a déclaré ce matin sur LCI que les marchés "où l'on voit des foules, les marchés qui ont beaucoup d'étals, les marchés où il y a autre chose que de l'alimentaire sont amenés à fermer". "Les marchés où on va chercher à manger doivent pouvoir continuer de fournir de la nourriture aux personnes", a-t-il d'abord tenu à préciser.

09h38 : Si vous aimez lire, cet article de notre journaliste Laurence Houot vous explique dans cet article comment faire malgré la fermeture des librairies.

09h30 : Dans certaines régions, les journaux sont appelés à publier l'attestation de déplacement pour aider leurs lecteurs. Sud Ouest l'a déjà fait.

09h48 : "C'est sûr que je ne vais pas demander à mon copain de faire de l'escrime dans le couloir". Comment s’entraîner quand on est sportif de haut niveau ? L'escrimeuse Cécilia Berder raconte son quotidien confiné, sur franceinfo.




(SERGEI ILNITSKY / EPA)

09h16 : Je vous l'accorde @jycomprendplusrien, les consignes des autorités ne sont pas toujours très claires concernant le travail. Je vais essayer de vous guider avec quelques questions :

1) Pouvez-vous télétravailler ? Si oui, faites-le et restez chez vous.


2) Si ce n'est pas possible, exercez-vous dans un secteur essentiel (alimentation, traitement des eaux, médecins, industrie, grande distribution, comme l'a indiqué Bruno Le Maire tout à l'heure) ? Si oui, il faut vous rendre au travail, si non, restez chez vous.

09h16 : "Restez chez vous" d un côté et "allez travailler" de l autre..je fais quoi, j écoute le président ou le ministre de l économie ?