Coronavirus : des "Covid Parties" ont-elles vraiment eu lieu aux États-Unis ?

Vous ne pouvez pas avoir raté cette info reprise partout : aux Etats-Unis, un homme de 30 ans serait mort du coronavirus après avoir participé à une Covid party. Une soirée où les gens se rassemblent exprès pour attraper le coronavirus. Mais en est-on bien sûr ?

France Info

Tout part d'une déclaration de Jane Appleby, médecin à l'hôpital de San Antonio (Texas). "J'ai entendu une histoire horrible cette semaine. Dans notre hôpital, un patient de 30 ans a dit à son infirmière qu'il était allé à une Covid party. Juste avant de mourir, le patient a regardé l'infirmière et a dit 'je crois que j'ai fait une erreur, j'ai cru que le Covid était un mensonge mais ce n'était pas le cas", raconte-t-elle. Cette médecin n'a donc pas été témoin directement de cette déclaration, qui lui a été rapportée.

La journaliste Lisa Beaujour a contacté les autorités sanitaires de San Antonio, qui ont répondu n'avoir "aucune information permettant de confirmer ou d'infirmer un tel événement". Cette soirée a peut-être eu lieu mais au fond, il n'y a aucune preuve. C'est la même chose pour toutes les Covid Parties jusqu'à présent. Début mai, les autorités sanitaires du comté de Walla Walla, dans l'état de Washington, reçoivent des informations à propos de "Covid parties" se déroulant dans le comté. Mais la directrice sanitaire est revenue sur cette déclaration deux jours plus tard.

Une rumeur lancée par une conseillère municipale en Alabama

"Nous avons découvert que ce n'étaient pas des Covid parties intentionnelles, juste des rassemblements innocents", déclare-t-elle. Mais les rumeurs sur ces Covid Parties ne s'arrêtent pas pour autant. Dans le même genre, début juillet, une conseillère municipale en Alabama affirme que des étudiants se rendent dans des Covid Parties et qu'il y a même un prix à gagner pour celui qui tombe malade en premier. Réponse quelque jours plus tard de l'Université de l'Alabama : "Nous entendons des rumeurs sur des Covid Parties depuis des semaines. Nous avons mené une enquête et nous n'avons pu identifier aucun étudiant qui aurait participé à de telles activités".

De son côté, le département de santé publique de l'Alabama a affirmé n'avoir identifié aucun cas de Covid-19 lié à une ou plusieurs fêtes. En conclusion, ce n'est pas impossible qu'il y ait eu des Covid Parties aux Etats-Unis. Mais nous avons quand même de sérieux doutes sur toutes celles dont on a entendu parler.

Lors de l\'édition spéciale du festival \"Paradise City\" à Perk (Belgique), près de Bruxelles, le 2 juillet 2020.
Lors de l'édition spéciale du festival "Paradise City" à Perk (Belgique), près de Bruxelles, le 2 juillet 2020. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)