Coronavirus : des "chiffres vertigineux" en Ile-de-France, selon l'ARS

Vendredi, 1 300 personnes se trouvaient en réanimation, pour une capacité totale de 1 500 lits dans la région.

Une infirmière au chevet d\'un patient atteint de Covid-19, le 13 mars 2020 
Une infirmière au chevet d'un patient atteint de Covid-19, le 13 mars 2020  (ANNE CHAON / AFP)

Les chiffres liés à l'épidémie de coronavirus en région parisienne sont désormais "vertigineux". C'est le constat effectué vendredi 27 mars par le directeur de l'Agence régionale de santé (ARS) d'Ile-de-France. "La vague est là", a affirmé Aurélien Rousseau sur RTL, en assurant que l'ARS redoublait d'efforts pour augmenter les capacités d'accueil, notamment dans les services de réanimation.

>> Suivez les dernières actualités sur le coronavirus dans notre direct

"Nous continuons à monter des digues pour être plus hauts que cette vague en espérant que cette vague s'amenuise dans les jours qui viennent, notamment avec les mesures de confinement", a-t-il expliqué. Selon le responsable de l'ARS, "près de 1 300 personnes" se trouvent actuellement en réanimation en Ile-de-France, alors que la région dispose de 1 500 lits en réanimation dédiés au Covid-19. "On a donc 200 lits à peu près de disponibles", a souligné Aurélien Rousseau, en précisant toutefois que "plusieurs centaines de lits complémentaires" allaient être ouverts vendredi "pour tenir encore quelques jours de plus".

"Il faut tenir dans la durée"

"On a mobilisé tous les respirateurs disponibles", mais "il nous faut des médicaments, des consommables, pour la réanimation", a indiqué le responsable de l'ARS, en appelant par ailleurs à la mobilisation de tous les personnels soignants. Grâce à la plateforme Renforts-covid.fr mise en place pour faire appel à la "réserve sanitaire", 8 600 personnes se sont inscrites en Ile-de-France, dont 2 600 infirmiers, 2 100 aide-soignants et 1 500 médecins. "Mais il faut aller encore plus loin car cette crise va durer. Il faut tenir dans la durée", a-t-il martelé.

Le directeur de l'ARS Ile-de-France s'est par ailleurs dit inquiet de la situation des Ehpad (établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes), touchés de plein fouet par l'épidémie. "Aujourd'hui en Ile-de-France, on a près de 241 Ehpad sur 600 dans lesquels il y a des cas de personnes qui sont 'Covid-positifs', et on a eu plus de 100 décès et sans doute que le chiffre est au-delà", a-t-il expliqué. "Tous les jours dans les Ehpad, il y a des décès de personnes âgées qui ont souvent des pathologies multiples et donc la déclaration du fait que c'est le Covid ou pas le Covid n'est pas forcément parfaite", a-t-il détaillé.

La sélection de franceinfo sur le coronavirus

• Pratique. Voici la nouvelle version de l'attestation de déplacement dérogatoire à remplir pour sortir pendant le confinement

• Eclairage. Pourquoi Mayotte redoute "un tsunami" avec la crise sanitaire qui s'annonce

• Infographies. Voici les bons gestes à adopter quand on fait ses courses

• Témoignage. "Je n'ai personne sur qui m'appuyer" : le confinement "angoissant" de Lisa, enceinte de cinq mois et vivant seule avec son fils

• Vidéo. Les quatre gestes simples à adopter pour se protéger et éviter la propagation