Coronavirus : Bercy crée une cellule contre les arnaques aux masques

Pour aider les acheteurs publics à éviter les pièges, Bercy a mis en place une cellule pour assurer la fiabilité d'un vendeur. 

France 2

Tout le monde veut des masques, si bien que la demande explose. De quoi donner des idées aux arnaques en tout genre. Bercy a alors créé une cellule pour aider les acheteurs publics à éviter les pièges. Une trentaine d'agents doivent vérifier la fiabilité des vendeurs, et ce en un temps record. Plusieurs personnes ont été piégées, comme 22 000 pharmaciens qui ont été la cible d'une arnaque à grande échelle. Les démarcheurs avaient fabriqué de faux documents de conformité et assuraient travailler pour un laboratoire pharmaceutique. 

Des vendeurs au passé très récent

La cellule de Bercy composée d'agents du fisc et des douanes a déjà traité 350 dossiers et gère 25 demandes supplémentaires par jour. "On a constaté qu'il y avait beaucoup de fournisseurs très récents en matériel médical, et qui n'ont pas forcément les capacités financières, les capacités matérielles. Ils ont aussi un passé financier douteux", explique Stéphane Créange, sous-directeur au contrôle fiscal. Autant d'indices qui peuvent aider à débusquer une arnaque. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Le ministère de l\'Economie et des Finances, le 17 février 2020 à Paris.
Le ministère de l'Economie et des Finances, le 17 février 2020 à Paris. (LUDOVIC MARIN / AFP)