Coronavirus : à chaque Ehpad, sa façon de se protéger

La situation dans les Ehpad préoccupent de plus en plus. Les morts sont nombreux. Dans certains établissements, le personnel se confine avec les résidents. La meilleure solution serait l’isolement individuel dans les chambres.

franceinfo

Depuis huit jours, résidents et personnel soignant de l’Ehpad Bergeron-Grenier à Mansle (Charente) vivent ensemble. "Les journées commencent vers 5 heures et se terminent vers 22 heures. Le matin, on fait du soin et des animations l’après-midi", raconte Pascal Ramirez, le directeur. Les 18 employés de cet Ehpad se sont tous portés volontaires pour rester confinés avec les pensionnaires, le meilleur moyen selon eux pour éviter toute intrusion du coronavirus.

Confinement en chambre recommandé

À La Résidence du Parc à Audincourt (Doubs), c’est le confinement en chambre qui a été privilégié avec des règles sanitaires renforcées comme l’installation d’un SAS pour que les infirmières puissent s’habiller et se déshabiller à chaque fois qu’elles franchissent la porte d’entrée. Chaque résident s’est vu attribuer une chambre individuelle. C’est l’une des recommandations faites par le ministère de la Santé. Mais il faut du personnel et du matériel dont les Ehpad manquent cruellement.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des résidents de l\'Ehpad Bergeron-Grenier de Mansle, en Charente.
Des résidents de l'Ehpad Bergeron-Grenier de Mansle, en Charente. (Ehpad Bergeron-Grenier)