Coronavirus : 4 095 procès-verbaux dressés en France pour non-respect des règles de confinement

C'est ce qu'a annoncé le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, sur TF1 mercredi soir. 

Un officier de police contrôle des passants pendant la période de confinement à Nice, le 18 mars 2020.  
Un officier de police contrôle des passants pendant la période de confinement à Nice, le 18 mars 2020.   (ARI? BOTBOL / HANS LUCAS)

Les contraventions commencent à tomber. Pas moins de 4 095 amendes ont été dressées, mercredi, pour non-respect des règles du confinement à travers toute la France, mis en place pour lutter contre la propagation de l'épidémie de coronavirus, a annoncé Christophe Castaner.

>> Confinement, recherche, réactions internationales... Suivez les dernières informations sur le Covid-19 en direct

"En 24 heures, il y a eu 70 000 échanges avec les Français pour leur expliquer pourquoi ils étaient en infraction et, depuis ce matin, 4 095 procès verbaux qui ont été dressés", a déclaré le ministre de l'Intérieur sur TF1.

Certains marchés vont être fermés

Cent mille membres des forces de l'ordre ont été déployés pour faire respecter ces consignes drastiques, avec depuis mercredi une amende forfaitaire de 135 euros en cas de "violation des interdictions de se déplacer hors de son domicile".

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a annoncé que le gouvernement serait amené à fermer certains marchés "où l'on voit des foules" ou "qui ont beaucoup d'étals", toujours pour éviter les rassemblements. 

La sélection de franceinfo sur le coronavirus

Eclairage. Vaccins, chloroquine, remdesivir... Où en sont les recherches pour trouver des remèdes contre le coronavirus ?

• Pratique. VIDÉO. #OnVousRépond : enterrements, attestation, confinement... Edouard Philippe a répondu à vos questions sur le coronavirus

• Désintox. Boissons chaudes, soleil, tests à faire soi-même... Nous avons passé au crible les pseudo-conseils envoyés par un message viral

• Infographie. L'épidémie en France suit toujours une trajectoire similaire à celle de l'Italie (à huit jours d'écart)

• VIDEO. Les quatre gestes simples à adopter pour se protéger et éviter la propagation