Transports : la SNCF réduit son nombre de trains

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Transports : la SNCF réduit son nombre de trains
France 3
Article rédigé par
D. Boéri - France 3
France Télévisions

La crise économique liée à l’épidémie de coronavirus n’épargne pas la SNCF. Avec les dernières mesures de confinement, les déplacements sont limités. L’entreprise est donc forcée de réajuster son offre. Le journaliste David Boéri apporte des éclaircissements, sur le plateau du 19/20, vendredi 26 mars.

La crise liée au coronavirus touche de plein fouet de nombreux secteurs en France. C’est le cas de la SNCF, qui est contrainte de limiter son offre, puisque les déplacements sont limités et donc moins nombreux. "Le trafic TGV était déjà réduit depuis le début de l’année mais à partir de lundi [29 mars], le nombre de trains va encore diminuer. Il y aura toujours six TGV sur dix entre Paris et Marseille, mais plus que cinq sur dix pour Rennes et Strasbourg", explique le journaliste David Boéri, sur le plateau du 19/20, vendredi 26 mars.  

Un aller-retour Paris/Londres par jour

En outre, il ne reste plus que quatre TGV sur dix entre Paris à Lille (Nord). Le journaliste ajoute que la situation va être encore plus compliquée sur les liaisons internationales. En effet, pour ceux qui voudront se rendre à Londres, il n’y aura "plus qu’un seul aller-retour par jour". Par ailleurs, le nombre de réservations est en nette baisse. En avril 2021, ces dernières "ont chuté de 65 % par rapport à 2019". 

Parmi nos sources

Le plan de transport de la SNCF Voyageurs, mis en place à partir du lundi 29 mars
https://www.sncf.com/sites/default/files/press_release/CP_NR_adaptation_offre_250321.pdf

Pour vérifier, en temps réel la circulation des trains TGV, Intercités et TER
https://www.oui.sncf/aide/informations-situation-perturbee-etat-du-trafic-echange-et-remboursement

La SNCF vous recommande, dans tous les cas, de vérifier si votre train circule, 24H avant le départ.

Liste non exhaustive.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.