En Thaïlande, un récital pour les singes

En Thaïlande, les touristes ont déserté la ville de Lopburi à la suite de la pandémie de Covid-19. Affamés, les singes sont devenus hors de contrôle. Un musicien anglais étudie leurs réactions face à la musique. 

Il y a quelques mois, la ville de Lopburi, en Thaïlande est devenue invivable. À la suite de la pandémie de Covid-19, les touristes qui nourrissaient les singes ont déserté les lieux. Face à la pénurie alimentaire, les primates affamés sont devenus hors de contrôle. Aujourd’hui, le tourisme est toujours à l’arrêt et les singes toujours en quête de nourriture.

Le pouvoir de la musique classique

Mais à l’ombre du temple de la ville, un pianiste s’est installé pour jouer devant un public bien particulier. Ce musicien anglais, qui réside en Thaïlande espère sensibiliser les gens à la faim qui menace les primates, tout en étudiant leurs réactions comportementales à l’écoute de la musique classique. "J’aime jouer du piano pour les animaux soumis à de gros stress, explique Paul Barton, pianiste. Il est possible que la musique joue un rôle pour leur réhabilitation. Nous devons tous faire un effort pour s’assurer qu’ils mangent à leur faim. Et quand ce sera le cas, ils seront beaucoup plus calmes et moins agressifs envers les humains qui vivent aux alentours." Cette initiative poétique et originale aura peut-être permis à la ville de Lopburi de retrouver la tranquillité d’un instant.



En Thaïlande, les touristes ont déserté la ville de Lopburi à la suite de la pandémie de Covid-19. Affamés, les singes sont devenus hors de contrôle. Un musicien anglais étudie leurs réactions face à la musique. 
En Thaïlande, les touristes ont déserté la ville de Lopburi à la suite de la pandémie de Covid-19. Affamés, les singes sont devenus hors de contrôle. Un musicien anglais étudie leurs réactions face à la musique.  (FRANCEINFO)