Dîners clandestins au palais Vivienne : le chef Christophe Leroy reconnaît "une erreur" mais pas d'avoir servi des membres du gouvernement

Le cuisinier a répondu aux questions de BFMTV dans un entretien diffusé dimanche.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le chef Christophe Leroy (à droite) Pierre-Jean Chalençon au Palais Vivienne, à Paris, le 29 octobre 2020.  (DIDIER AUDEBERT / LMS / SIPA)

Plus d'une semaine après la polémique, le chef Christophe Leroy sort du silence. Interrogé par BFMTV samedi au lendemain de sa garde à vue dans un entretien diffusé dimanche 11 avril, le cuisinier soupçonné d'avoir servi plusieurs dîners clandestins au sein du Palais Vivienne à Paris, explique pour la première fois sa version des faits. 


Alors que son nom a été révélé comme l'un des protagonistes de la soirée du 1er avril dans laquelle des journalistes de M6 se sont introduits, Christophe Leroy reconnaît "une erreur". "Je n'aurais pas dû le faire et si je suis condamné pour cela, je ferai face", avance-t-il.

Pas de ministre à sa table, selon lui

Le propriétaire du Palais Vivienne, le collectionneur Pierre-Jean Chalençon avait évoqué avoir dîné avec "un certain nombre de ministres" dans deux ou trois restaurants "soi-disant clandestins", avant de se rétracter.

A ce propos, Christophe Leroy est catégorique. "Je n'ai jamais servi de membres du gouvernement au cours des douze derniers mois", a-t-il affirmé depuis son domicile parisien, transformé en "club privé", selon lui.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.