Déconfinement : à partir du 15 décembre, les mineurs peuvent retourner à la salle de sport ou à la piscine

La reprise du sport en intérieur, dans les gymnases et les piscines, est autorisée à partir de mardi. Le gouvernement affirme vouloir favoriser la pratique du sport chez les jeunes pour limiter les effets du confinement.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Illustration gymnase. (PIERRE HECKLER / MAXPPP)

Il n'y aura pas de réouverture des stades au public la semaine prochaine. Le Premier ministre Jean Castex a confirmé, jeudi 10 décembre, la poursuite du huis clos au moins jusqu’en janvier pour continuer de stopper la propagation de l'épidémie de Covid-19. En revanche, les contraintes se desserrent pour les jeunes. Pour eux, les gymnases et piscines vont rouvrir à partir du mardi 15 décembre.

>> les dernières informations sur le confinement et l'épidémie de Covid-19 dans notre direct

Depuis fin novembre, la pratique en extérieur dans les clubs de football ou de rugby leur est autorisée et les cours de sport à l'école n'ont jamais cessé pendant le confinement. L’objectif est toujours le même pour le gouvernement : favoriser la pratique du sport chez les jeunes pour limiter les effets du confinement sur la santé. 

"On va le considérer comme un apéritif"

Les sports collectifs de salle, sports de combat, natation, clubs de gym sont concernés notamment. Le protocole sanitaire reste très strict et la reprise des activités temporaire, quelques jours seulement avant les vacances de Noël. Cela reste un soulagement pour Maguelone Aribaud, présidente du club de Goéland Gym, dans la banlieue de Toulouse : "C’est très frustrant mais je ne vais pas vous dire que c’est une mauvaise nouvelle parce qu’on attend ça depuis tellement longtemps. Les enfants n’ont qu’une envie c’est de reprendre l’entraînement au gymnase. On va le considérer comme un apéritif avant de reprendre tous normalement en janvier si la situation sanitaire le permet."

"C’est une très bonne nouvelle et un moyen avant les fêtes que tout le monde se retrouve pour célébrer cette reprise de janvier en espérant qu’elle sera effective."

Maguelone Aribaud, présidente d'un club de gymnastique

à franceinfo

L'enjeu de cette reprise pour les clubs est aussi d'enrayer la fuite des licenciés : moins 20% en moyenne selon le Comité national olympique et sportif français.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Confinement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.