Covid-19 : quelle est la situation dans la Nièvre, le Rhône et l'Aube, trois départements qui pourraient bientôt être confinés ?

Une dizaine de départements sont sous haute surveillance, dont la Nièvre, le Rhône et l'Aube. Ces trois territoires pourraient être les premiers à rejoindre les 16 départements d'ores et déjà soumis à des "mesures de freinage renforcées".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le ministre de la Santé, Olivier Véran, le 24 mars 2021 à l'Elysée, à Paris. (ANDREA SAVORANI NERI / NURPHOTO (AFP))

Trois départements sur la sellette. "La situation épidémique est mauvaise et il nous faut agir", a souligné le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, à l'issue du Conseil des ministres, mercredi 24 mars. La Nièvre, le Rhône et l'Aube pourraient rejoindre les 16 départements déjà soumis aux "mesures de freinage renforcées" après des "concertations" menées avec les élus locaux. La décision pourrait être annoncée par Olivier Véran ce jeudi lors de la conférence de presse hebdomadaire du gouvernement. Franceinfo fait le point sur la situation épidémique dans laquelle se trouvent ces trois territoires.

Des taux d'incidence très élevés dans l'Aube et le Rhône 

Le taux d'incidence dans le Rhône s'élève à 386 cas positifs pour 100 000 habitants en une semaine, proche du seuil critique de 400. Le département de l'Aube a quant à lui déjà dépassé ce pallier, avec une incidence s'élevant à 453 au 24 mars, selon Santé publique France. L'incidence moyenne en France est, elle, de 313.

Dans ces deux départements, la tension hospitalière est forte. Le taux d'occupation des patients atteints du Covid-19 dans les services de réanimation (calculé au niveau régional par Santé publique France) est de 85,9% dans le Rhône et de 87,3% dans l'Aube.

"Mercredi, les établissements aubois comptaient 129 patients atteints du Covid-19", rapporte L'Est éclair, précisant que le centre hospitalier de Troyes accueille désormais "20 patients, soit le niveau atteint lors de la deuxième vague début décembre".

Une flambée du nombre de cas dans la Nièvre

Dans la Nièvre, département rural, le taux d'incidence enregistré est bien inférieur à ceux enregistrés dans l'Aube et le Rhône, puisqu'il s'élève actuellement à 329 cas positifs pour 100 000 habitants. Toutefois, ce taux a doublé en 15 jours, une évolution qui inquiète les autorités. 

Au 24 mars, sept patients positifs au Covid-19 étaient hospitalisés en réanimation dans le département, selon les données de Santé publique France. "Pour l'instant, nous avons entre cinq et sept personnes en réanimation, pour une capacité de 14 lits de réanimation. Ce n'est pas tellement le taux de réanimation qui nous inquiète, c'est vraiment l'augmentation du taux de transmission", explique Denis Thuriot, maire de Nevers, sur franceinfo.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.