Covid-19 : La Poste recrute 9 000 CDD et intérimaires pour la période de Noël

Elle s'attend à devoir livrer jusqu'à "quatre millions" de colis "par jour avant Noël". 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un véhicule de La Poste remplis de colis à livrer, le 22 avril 2020 à Andernos-les-Bains (Gironde). (THIBAULT LEFÈVRE / RADIOFRANCE)

La Poste, qui détient environ la moitié des parts de marché de la distribution de colis via sa filiale Colissimo, se prépare à un pic d'activité inédit à partir de la fin du mois et jusqu'à Noël, a appris franceinfo jeudi 12 novembre. L'entreprise annonce un renfort de personnel : 9 000 recrutements de CDD ou d'intérimaires. C'est près du double par rapport à 2019.

"Sur la période novembre-décembre, nous aurons un trafic global qui sera supérieur à 100 millions de colis en France. Par comparaison, nous étions à 80 millions l'année dernière", a expliqué François Laborde, délégué régional du groupe en Île-de-France à France Bleu Paris. C'est 20 à 30% de colis de plus que l'an passé. Ce dispositif doit répondre à la forte demande de livraison de colis, avec un probable pic à quatre millions par jour avant Noël. C'est la conséquence de l'envolée du e-commerce, encore plus sensible depuis le premier confinement.

Insuffisant, protestent les syndicats

Mais certains syndicats, dont SUD PTT, ont estimé que cela nécessiterait en fait 20 000 renforts, a appris franceinfo. Ils réclament l'ouverture de nouveaux locaux provisoires pour gérer cet afflux de colis, tout en respectant le protocole sanitaire.

Si l'entreprise vante la récente mise en service de deux nouvelles plateformes de tri, à Douvrain (Nord) et au Thillay (Val-d'Oise), capables chacune de traiter 35 000 colis par heure, SUD PTT redoute déjà un engorgement, voire un risque de saturation dans la distribution de ces colis, faute de livreurs et de facteurs en nombre suffisant.

Pour postuler il faut se tourner vers Pôle Emploi, les agences d'intérim ou le site laposterecrute.fr

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.