Cet article date de plus de trois ans.

Covid-19 : Allemagne, Italie, Espagne… Comment nos voisins vont-ils passer les fêtes de fin d'année ?

Certains pays durcissent leurs restrictions, comme l'Allemagne, qui va entrer en confinement partiel avant Noël.

Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min
Un sapin de Noël à Berlin (Allemagne), le 12 décembre 2020. (JORG CARSTENSEN / DPA / AFP)

Le père Noël va-t-il être soumis à des restrictions dans tous les pays européens cette année ? Alors que les Français s'apprêtent à passer des fêtes de fin d'année sous haute vigilance, avec un couvre-feu à partir du 15 décembre et la recommandation de ne pas dépasser six adultes à table, que prévoient les pays voisins ? Confinement partiel en Allemagne, déplacements limités et couvre-feu en Italie, interdiction de chanter dans les églises en Suisse, un seul invité autorisé en Belgique… La fête n'aura pas le même goût que les années précédentes dans la plupart des Etats européens, qui craignent de voir flamber l'épidémie de Covid-19 après les agapes. Passage en revue. 

En Allemagne, les vacances scolaires prolongées d'une semaine

Angela Merkel impose un tour de vis face à l'augmentation "exponentielle" des contaminations. Le seuil des 30 000 infections a été frôlé vendredi et samedi. L'Allemagne, déjà en "confinement léger" depuis six semaines, avec la fermeture des bars et des restaurants, va donc entrer en confinement partiel mercredi, pour plus de trois semaines, avec la fermeture des commerces "non-essentiels" et des écoles.

Les vacances de Noël seront en outre prolongées d'une semaine, jusqu'au 10 janvier. S'ils sont enjoints d'éviter les voyages dans le pays et à l'étranger, les Allemands ne sont pas soumis à des autorisations pour sortir de chez eux, au contraire des Français. Les contacts sociaux devront rester très restreints du 24 au 26 décembre, où les rencontres ne seront possibles qu'entre membres de la très proche famille.

La vente d'alcool sur la voie publique va également être interdite à partir de mercredi pour éviter les attroupements autour des stands de vin chaud à l'extérieur.

En Italie, les déplacements entre régions interdits

L'Italie détient le triste record en Europe du nombre de morts du Covid-19, avec plus de 64 000 décès. Les déplacements entre régions seront interdits à partir du 21 décembre et jusqu'au 6 janvier, y compris pour les Italiens désireux de se rendre dans leur résidence secondaire. Les déplacement seront également impossibles d'une commune à l'autre, les 25 et 26 décembre et le 1er janvier.

Le couvre-feu de 22 heures à 5 heures reste en vigueur. Il sera prolongé jusqu'à 7 heures la nuit du Nouvel An. La messe du réveillon de Noël du pape François commencera deux heures plus tôt que d'habitude, à 19h30, pour permettre à un nombre limité de fidèles d'y assister et de respecter le couvre-feu.

"Les déjeuners avec des dizaines de personnes à Noël sont à proscrire. Souvenons-nous que les contacts sans masque et sans distanciation augmentent la probabilité que le virus se propage. Il faut adopter une grande prudence, peu bouger, être très attentifs quand nous rencontrons des personnes en dehors de notre cercle restreint", a par ailleurs recommandé aux Italiens le président de l'Institut supérieur de la santé italien, Silvio Brusaferro.

Quant aux pistes de ski et remontées mécaniques, elles ne pourront rouvrir qu'à partir du 7 janvier.

Au Royaume-Uni, trois foyers autorisés à fêter Noël ensemble

Malgré le début de la campagne de vaccination, qui concerne d'abord les personnes âgées et les soignants, le Royaume-Uni reste prudent. La situation épidémiologique est précaire, avec une flambée de cas à Londres et dans le sud-est du pays. Les autorités britanniques ont toutefois décidé d'alléger pour quelques jours les restrictions.

Trois foyers différents pourront se rassembler, sur une période de cinq jours maximum, du 23 au 27 décembre. Les familles pourront se déplacer au sein du Royaume-Uni, mais les règles varient selon les régions. Sur d'importantes parties du territoire, deux foyers différents n'ont pas le droit de se réunir en intérieur. Dans toute l'Angleterre, toute réunion est limitée à six personnes.

Pour ceux qui envisagent de passer les fêtes outre-Manche, le Royaume-Uni a annoncé qu'il réduisait la durée de sa quarantaine de 14 à 10 jours.

En Suisse, les pistes de ski ouvertes, mais le chant dans les églises interdit

Comme l'Allemagne, la Suisse est "dans une situation critique", avec une croissance rapide de l'épidémie (plus de 5 000 cas par jour, contre quelques centaines pendant la première vague) et un taux de contamination parmi les plus élevés d'Europe. Le pays a ainsi adopté un train de mesures incluant la fermeture des restaurants, des bars, des magasins, des établissements de loisirs et de sport, des musées et des bibliothèques à 19 heures, jusqu'au 22 janvier.

Ces mesures ont suscité la grogne de certains cantons, obligeant le gouvernement à faire marche arrière. Ainsi, dans les cantons où l'évolution épidémiologique est favorable, l'heure de fermeture est repoussée à 23 heures locales. Et même à 1 heure les 24 et 31 décembre. De quoi susciter l'incompréhension du directeur de l'hôpital de Zurich, qui réclame un "shutdown national".

Du côté des convives à table, le Conseil fédéral recommande dix personnes maximum, enfants compris. Il sera par ailleurs interdit de chanter dans les églises. En revanche, les Suisses pourront skier pendant les fêtes. Les places dans les télécabines et téléphériques seront limitées aux deux tiers de leur capacité. 

En Espagne, pas plus de dix à table

Afin d'éviter un rebond de la pandémie, les Espagnols ne pourront pas se réunir à plus de 10, enfants compris, les 24, 25 et 31 décembre et le 1er janvier. Du 23 décembre au 6 janvier, les déplacements entre les régions seront interdits, sauf pour des besoins essentiels ou pour "rendre visite ou célébrer un jour de fête" avec de la famille, a indiqué le gouvernement.

Bars et restaurants sont ouverts, mais soumis à un couvre-feu nocturne, qui pourra être retardé par les régions jusqu'à 1h30 à Noël et au Nouvel An. Il débute actuellement entre 22 heures et minuit, selon les régions. Les "événements présentiels avec un afflux important de personnes" ne seront pas autorisés, tout comme "les manifestations physiques de dévotion ou de tradition" (les baisers entre personnes ou aux idoles religieuses).

Côté ski, les stations de Catalogne ont rouvert. En théorie, seuls les habitants de cette région pourront en profiter, la région étant partiellement bouclée.

En Belgique, un seul invité à Noël et des contrôles de police à domicile 

C'est sans doute le pays européen soumis aux restrictions les plus drastiques pour Noël : le gouvernement a demandé à chaque foyer de n'accueillir qu'un seul invité extérieur, deux pour les personnes vivant seules. Un couvre-feu sera en vigueur de minuit à 5 heures.

La Belgique enregistre à l'approche des fêtes de Noël une stagnation des contaminations et des hospitalisations liées au coronavirus, mais à un niveau "trop élevé et dangereux", estiment les autorités sanitaires. Depuis six semaines, le pays connaît un nouveau confinement partiel, les écoles restant ouvertes. Les restrictions ont toutefois été assouplies avec la réouverture des commerces pour les achats de Noël, depuis le 1er décembre.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.