Covid-19 : 83 détenus positifs à la prison de Saint-Martin-de-Ré en Charente-Maritime

Le Covid-19 continue de contaminer dans les prisons à la fois les détenus et le personnel pénitentiaire. Dans ces endroits surpeuplés, le virus circule à une vitesse affolante et peut contaminer un grand nombre de personnes, comme dans la prison de Sainte-Martin-de-Ré en Charente-Maritime.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le personnel de la prison de Villepinte, près de Paris, en pleine distribution des repas lors d'une épidémie de Covid chez les détenus, en janvier 2022. (ALAIN JOCARD / POOL VIA AFP)

83 détenus sont positifs au Covid-19 à la maison centrale de Saint-Martin-de-Ré (Charente-Maritime) dont 76 testés positifs lors d'un dépistage massif de 141 personnes vendredi 18 février, a appris franceinfo lundi 21 février auprès de l'administration pénitentiaire et du syndicat Force ouvrière.

Plusieurs cas de coronavirus avaient été détectés dès début février, jusqu'à 35 mi-février chez les détenus. Le syndicat FO et la direction ont donc fait une déclaration de "cluster" dès l'apparition du troisième cas de covid auprès de l'agence régionale de Santé de Nouvelle-Aquitaine, pour solliciter un dépistage général, indique le syndicat.

Les détenus sont "autoconfinés" dans leurs cellules. Toute l'organisation a été repensée précise l'administration pénitentiaire pour séparer les promenades des détenus positifs au Covid-19 de celles des autres prisonniers. Les parloirs sont suspendus pour les détenus positifs. Les douches sont également alternées entre détenus positifs et non positifs avec désinfection des lieux entre chaque groupe. Les ateliers et le gymnase sont fermés, et les activités collectives suspendues.

Le personnel de la prison s'autoteste régulièrement. En raison de nombreux arrêts maladie, des renforts de personnel ont été mis en place, indique le syndicat Force ouvrière. Un nouveau dépistage doit être organisé prochainement.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Confinement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.