Couvre-feu à Paris : une annonce prématurée ?

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Couvre-feu à Paris : une annonce prématurée ?
France 3
Article rédigé par
Anne Bourse - France 3
France Télévisions

Jean Castex a été interpellé mardi 3 novembre à l'Assemblée nationale. Les députés lui ont reproché une certaine confusion dans sa politique de reconfinement, tandis que Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement, a réalisé une erreur de communication le même jour en évoquant à tort la mise en place d'un couvre-feu à Paris.

"Dernier cafouillage ce matin avec cette annonce de couvre-feu à Paris et en Île-de-France par le porte-parole du gouvernement, aussitôt démentie par Matignon, très agacé par cette déclaration prématurée même si cette proposition de couvre-feu sera sur la table du conseil de défense, mercredi à l'Élysée", rappelle la journaliste Anne Bourse, en duplex du Palais de l'Élysée, mardi 3 novembre.

Une communication brouillonne

Ce "couac" n'est pas le premier depuis l'annonce du reconfinement et pose aussi la question de l'autorité de Jean Castex. "Le gouvernement est empêtré depuis plusieurs jours dans la polémique avec les petits commerçants et les maires. Le Premier ministre a été vivement interpellé mardi après-midi sur sa gestion de l'épidémie. Au milieu de cette communication brouillonne, difficile pour les Français d'y voir clair", conclut Anne Bourse.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Confinement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.