Côtes-d’Armor : épargnée en mars, l’Île-de-Bréhat rattrapée par l’épidémie

Sur l'archipel de l’Île-de-Bréhat, 30 personnes sont tombées malades du Covid-19 et une personne est morte en novembre.

France 2

L'Île-de-Bréhat, dans les Côtes-d'Armor, est un paradis à la pointe nord de la Bretagne. Pendant le confinement, le temps s’est arrêté. Sur l’île, où les voitures sont bannies, les tracteurs de livraisons rappellent qu’il y a bien quelques habitants, mais comme partout ailleurs, les ruelles sont désertées et les commerces sont pour la plupart fermés. Epargnés par le Covid-19 au premier confinement, cette fois, des îliens sont tombés malades. "Une trentaine de cas, et un mort récemment", témoigne Yves Trimaille, seul médecin généraliste de l’île.

La faute aux citadins en vacances ?

Une peur tenace persiste : celle que l’île devienne un foyer épidémique. "Être insulaire nous protège un moment, mais à partir du moment où le virus pénètre sur une île, il y a beaucoup de proximité entre les personnes et là ça peut poser un problème, ça devient un piège", explique le Docteur Trimaille. Certains pointent du doigt les citadins venus, pour les vacances de la toussaint, échapper au couvre feu dans les villes. L’objectif est à présent d’éviter à tout prix un rebond de l’épidémie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un panorama de l\'île-de-Bréhat
Un panorama de l'île-de-Bréhat (France 2)