Chine : de nouvelles restrictions contre le Covid-19 entrent en vigueur à Pékin

Le confinement n'est pas généralisé dans la capitale chinoise mais dans certains quartiers l'accès aux services non essentiels est restreint.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Devant un centre commercial du district de Chaoyang, à Pékin, le 5 mai 2022. (KOKI KATAOKA / YOMIURI / AFP)

Des allures de ville fantôme. Des millions de Pékinois travaillent à domicile, lundi 9 mai, à la suite d'un nouveau tour de vis pour lutter contre la propagation du Covid-19 dans la capitale chinoise. Les autorités ont limité strictement l'accès aux services non essentiels dans le district de Chaoyang, le plus actif et le plus peuplé. Résultat, le quartier commercial très animé de Sanlitun, dans l'est de la ville, est désert lundi matin. La boutique Apple, habituellement très achalandée, a reçu l'ordre de fermer ses portes quelques minutes après l'ouverture.

Après Shanghai, la ville la plus peuplée du pays confinée depuis début avril, Pékin fait depuis une semaine l'objet de restrictions aux déplacements et de nombreux lieux publics (restaurants, cafés, salles de sport, gymnases...) sont fermés. La capitale chinoise compte environ 22 millions d'habitants. Pékin a annoncé lundi 49 nouveaux cas de contamination dans les dernières vingt-quatre heures.

Même si les chiffres de contamination restent minimes à l'échelle mondiale, les autorités appliquent strictement leur politique du "Zéro Covid" et confinent des villes entières dès l'apparition de quelques cas. Depuis le début de la pandémie, le Covid-19 aurait officiellement fait à peine 5 000 morts.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Confinement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.