Covid-19 : ce que l'on sait sur le protocole sanitaire renforcé mis en place durant le confinement dans les écoles, collèges et lycées

Jean-Michel Blanquer et Jean Castex ont détaillé plusieurs mesures jeudi concernant les établissements scolaires qui vont entrer en application dès la rentrée de lundi. Depuis vendredi, le protocole sanitaire est disponible sur le site de l'Education nationale.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Une maman à proximité d'une école maternelle à Nice, le 1er septembre 2020. (ARIE BOTBOL / HANS LUCAS / AFP)

"L'épidémie ne saurait priver durablement les enfants de tout lien avec l'école, et nous ne pouvons pas laisser la crise sanitaire entraîner des retards qui sont ensuite susceptibles de décrochage." Le ministre de l'Education, Jean-Michel Blanquer, est revenu, jeudi 29 octobre, sur les mesures prises par le gouvernement pour renforcer la sécurité sanitaire des écoles primaires, collèges et lycées, qui resteront ouverts lors du confinement décidé pour freiner la nouvelle vague de contaminations au Covid-19.  Au lendemain de ses indications, le ministère a publié vendredi le détail du protocole sanitaire, à destination du corps enseignant. Pour les classes ou écoles qui devront fermer pour des mesures sanitaires, le ministère a mis en place un plan de continuité pédagogique pendant le printemps et toujours valable.

Voici ce que l'on sait sur ce protocole sanitaire renforcé, qui risque de bousculer le quotidien de millions d'élèves.

Le port du masque est obligatoire dès 6 ans

C'est l'une des nouveautés les plus marquantes de ce protocole sanitaire : les élèves devront tous porter un masque "à partir du cours préparatoire", a officialisé Jean-Michel Blanquer.

Objectif affiché par le ministre : "que les élèves et leurs professeurs se prémunissent au maximum de tout risque de contagiosité, même si nous savons que la contagiosité des petits enfants envers les adultes est, semble-t-il, faible". En cas d'oubli ou de difficultés économiques de la part des parents, les écoles primaires pourront mettre à disposition des masques pour les jeunes élèves, a précisé le ministre.

La circulation des élèves réduite au maximum

Afin de limiter les risques de transmission du virus, les établissements devront s'organiser "afin de limiter au maximum le brassage entre les différents élèves", a égrené Jean-Michel Blanquer. L'arrivée et le départ des élèves dans l'établissement seront ainsi "autant que possible étalés dans le temps", selon le ministre. L'application de cette mesure dépendra toutefois du nombre d'élèves accueillis dans chaque établissement, et "des souplesses locales" pourront être observées après concertation du ministère et des collectivités locales. Cette limitation doit être pleinement opérationnelle "au plus tard le 9 novembre", selon les indication du protocole sanitaire.

Finis aussi, les déplacements d'une salle de classe à l'autre pour les collégiens : "dans le second degré, une seule salle sera attribuée à chaque classe dans la mesure du possible, à l'exception des salles spécialisées et des ateliers", a ajouté le ministre de l'Education.

Les récréations pourront être remplacées par des "temps de pause" en classe

Dans la même logique, les récréations devront être organisées "par groupe, avec un respect maximal des gestes barrières", a indiqué Jean-Michel Blanquer. Dans le cas où les précautions sanitaires seraient trop difficiles à faire respecter, les récréations pourront être remplacées par des simples temps de pause en classe.

Des mesures plus strictes dans les cantines

Maintenue "en particulier pour des raisons sociales" selon le ministre, la restauration scolaire devra être organisée de telle sorte à ce que les élèves soient espacés d'un mètre les uns les autres. "Quand cette distanciation ne pourra être respectée, les élèves d'une même classe ou d'un même niveau déjeuneront ensemble, au même endroit chaque jour, et espacés des autres groupes", a précisé Jean-Michel Blanquer.

Davantage d'aération et de désinfection

Enfin, l'aération et la ventilation des classes seront renforcées, tout comme la désinfection des locaux et du matériel scolaire, a indiqué le ministre. L'aération des locaux est la plus "fréquente possible et dure au moins 15 minutes", selon le protocole sanitaire. Le nettoyage des salles et des tables sera ainsi "réalisé tous les jours", et celui des "surfaces les plus fréquemment touchées, comme les poignées de porte", aura lieu plusieurs fois par jour.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.