Confinement : des fromagers en grande difficulté jettent leur production

Avec la crise sanitaire du Covid-19, la période est compliquée pour les fromagers. C'est notamment le cas pour les professionnels du secteur en Normandie, qui peinent à trouver des débouchés.

France 3

L'image est forte : des cœurs de Neufchâtel jetés faute d'être vendus. Nicolas Beurion a perdu 50% de son chiffre d'affaires. En cause : la fermeture des marchés et des restaurants. "C'est tout le travail derrière que l'on a consacré pour fabriquer et affiner ces fromages, et, quand on sait tout le travail que cela représente, cela nous fait très mal au cœur de les jeter", explique le fromager. 

Une aide forfaitaire de 1500 euros

Depuis deux semaines, Nicolas Beurion jette également la moitié de sa traite chaque jour, car toute sa production sert à faire du Neufchâtel. À quoi bon transformer son lait, quand on ne vend plus de fromages. Faute de débouchés, les producteurs les plus en difficultés pourront compter sur une aide forfaitaire de 1 500 euros, qui s'adresse aux très petites entreprises (TPE) jusqu'à dix salariés et ayant enregistré une baisse de 50% de chiffre d'affaires en mars et en avril.

Le JT
Les autres sujets du JT
Faute de pouvoir les écouler, les fromages s\'accumulent dans la ferme \"Les Biquettes du Plantis\", tenue par Véronique et Christophe Mercier.
Faute de pouvoir les écouler, les fromages s'accumulent dans la ferme "Les Biquettes du Plantis", tenue par Véronique et Christophe Mercier. (Fanny Lechevestrier / RADIO FRANCE)