Le vrai du faux, France info

Combien faudra-t-il en avoir, à combien les acheter, comment bien les laver... Nos réponses à vos questions sur les masques "grand public"

Tous les jours la cellule vrai du faux de franceinfo répond à vos questions. 

Une pharmacie qui vend des masques, le 27 avril à Perpignan. 
Une pharmacie qui vend des masques, le 27 avril à Perpignan.  (MICHEL CLEMENTZ / MAXPPP)

Même si l’Ordre des pharmaciens le réclame, pour l’instant un encadrement des prix des masques "grand public" n’est pas d’actualité. Le gouvernement met en avant que les modes de productions et les types de tissus sont trop différents pour mettre en place un tel encadrement. Cependant, s’il y a des abus ou si les tarifs montent trop haut dans les prochains jours, l’executif n’exclut pas d’agir pour lutter au mieux contre l'épidémie de coronavirus. Cela avait été le cas avec les gels hydroalcooliques. Leurs montants sont plafonnés depuis le début du mois de mars. 

>> Suivez notre direct sur l'épidémie de coronavirus 

La secrétaire d'État auprès du ministre de l’Économie, Agnès Pannier-Runacher, a d’ailleurs demandé à la Direction générale de la concurrence et de la consommation (DGCCRF) de se pencher sur la question d’un éventuel encadrement des prix des masques "grand public". Leurs propositions devraient être connues d’ici deux jours. En attendant, une député Les Républicains a déposé une proposition de résolution à l’Assemblée nationale pour demander un encadrement des prix. 

Trois masques par jour 

A partir du 11 mai, lorsqu’il faudra retourner au travail, un seul masque par jour ne suffira pas. Les protections "grand public" sont comme les masques chirurgicaux : il faut les changer toutes les quatre heures. Selon les recommandations de l’Afnor, l’association française de normalisation, il faudra idéalement trois masques pour la journée : un pour le matin, un pour l’après midi et un autre de secours. 

Concernant le lavage des masques, l’Agence nationale de sécurité du médicament préconise un passage à la machine à laver avec un programme à 60 degrés pendant 30 minutes, puis de le repasser une fois qu’il a séché. C’est la seule manière de bien nettoyer son masque. 

Le passer au micro-ondes ou le laisser à l’air libre pendant plusieurs heures ne le lavera pas. On oublie aussi l’idée de plonger son masque dans une casserole d’eau bouillante parce qu’à cette température là, les tissus vont s’endommager et le masque perdra de son efficacité.

Une pharmacie qui vend des masques, le 27 avril à Perpignan. 
Une pharmacie qui vend des masques, le 27 avril à Perpignan.  (MICHEL CLEMENTZ / MAXPPP)