Camaïeu : sept repreneurs potentiels ont déposé une offre pour l'entreprise de prêt-à-porter en redressement judiciaire

Sur les 900 boutiques dont elle dispose dans le monde, 800 sont restées fermées pendant deux mois, ce qui a causé une perte de chiffre d'affaires de 200 millions d'euros.

Le siège de Camaïeu à roubaix (Nord).
Le siège de Camaïeu à roubaix (Nord). (DENIS CHARLET / AFP)

Sept offres de reprise de l'entreprise de prêt-à-porter Camaïeu, placée en redressement judiciaire, ont été déposées, a appris France Bleu Nord, mardi 30 juin, de source proche du dossier. Deux proposent une reprise globale de la société basée à Roubaix. Les potentiels repreneurs avaient jusqu'au 29 juin pour se manifester.

L'entreprise n'avait pas obtenu de prêt garanti par l'État

En France, Camaïeu emploie 3 900 salariés, dont 600 à Roubaix où se tient le siège et l'entrepôt de l'entreprise, et possède 634 magasins. En pleine crise du coronavirus, le 26 mais, la société avait été placée en redressement judiciaire avec une période d'observation de six mois.

Camaïeu a été durement touchée par la crise sanitaire et n'a pas réussi à obtenir de prêt garanti par l'État. Sur les 900 boutiques dont elle dispose dans le monde, 800 sont restées fermées pendant deux mois, ce qui a causé une perte de chiffre d'affaires de 200 millions d'euros. Une audience se tiendra ce mercredi 1er juillet au tribunal de commerce de Lille.