Bouches-du-Rhône : un dernier week-end avant le déconfinement

Samedi 9 mai, à deux jours du début du déconfinement, les policiers marseillais poursuivent les contrôles pour faire respecter les mesures barrières.

France 2

À 48 heures de la levée du confinement, le moment n'est pas à un relâchement. Même dans les départements classés verts par la carte bicolore, dévoilée le 7 mai. C'est notamment le cas à Marseille (Bouches-du-Rhône), où les forces de l'ordre multiplient les contrôles, deux jours avant le 11 mai. Pour s'assurer que personne ne se rend sur les plages du département, qui resteront interdites même après lundi, la police utilise un avion.

Les déplacements contrôlés aux péages

Au péage de Lançon-Provence, les gendarmes vérifient toujours les attestations de déplacement. Quand deux retraitées sont contrôlées alors qu'elles souhaitent quitter leur lieu de confinement dans le Var, mais sans raison familiale impérieuse ou professionnelle, elles doivent faire marche arrière. "On va être indulgent avec vous, on ne va pas vous faire payer 135 € par personne", leur dit le gendarme, faisant preuve de pédagogie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers, lors d\'un contrôle à Marseille (Bouches-du-Rhône), le 1er avril 2020. (photo d\'illustration)
Des policiers, lors d'un contrôle à Marseille (Bouches-du-Rhône), le 1er avril 2020. (photo d'illustration) (CHRISTOPHE SIMON / AFP)