Alpes-Maritimes : des maires s’opposent à la réouverture des établissements scolaires

Certains professeurs et parents d’élèves s’inquiètent de la réouverture des écoles à partir du 11 mai. Même des mairies s’opposent à celle-ci.

France 2

Pour le maire (LR) de Villeneuve-Loubet, dans les Alpes-Maritimes, il est impensable de rouvrir l’école maternelle le 11 mai prochain. “Le 11 mai, nous, nous ne sommes pas ouverts”, affirme Lionnel Luca, lui-même enseignant. S’il y a une réquisition, il ne pourra pas s’y opposer, toutefois, il n’y aura pas de personnel municipal, insiste l’élu. Comment mettre en place la distanciation sociale dans les classes, à la cantine ? Comment faire appliquer les gestes barrières ?

“Un risque”

“Il y a automatiquement un risque sanitaire. Et, ce que je trouve invraisemblable, c’est qu’au plus haut niveau de l’État, on décide de faire prendre un risque non seulement aux enfants, à leurs parents, et au personnel municipal”, commente le maire. Un avis partagé par les grands-parents et les parents des enfants qui trouvent cette rentrée précoce. Le maire de Grasse (Alpes-Maritimes), Jérôme Viaud (LR), est confronté aux mêmes interrogations.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une salle de classe vide, le 24 mars 2020 à Ploemeur (Morbihan).
Une salle de classe vide, le 24 mars 2020 à Ploemeur (Morbihan). (MANON CAVERIBERE / HANS LUCAS / AFP)