VIDEO. Covid-19 : à Bali, des amendes, mais aussi des pompes en cas de non port du masque

Sur l’île touristique de Bali en Indonésie, les autorités ont trouvé une nouvelle parade pour faire respecter le port du masque : faire des pompes.

France 2

À Bali, on ne plaisante pas avec le port du masque : 15 pompes s’il est mal placé sur le visage, et 50 pompes pour ceux qui n’en portent pas du tout. Le tout, sous le regard sévère d’un officier de police. Les moins sportifs peuvent s'acquitter d’une amende de 100 000 roupies, soit à peu près six euros.

Des touristes peu convaincus

Mais tous les touristes ne se conforment pas aux règles. Depuis le début de l’année, une centaine d’étrangers ont été interpellés sans masque sur l’île touristique, pourtant durement touchée par l’épidémie. "Le respect du port du masque par les touristes étrangers est très faible, explique un officier chargé du maintien de l’ordre. 90% des contrevenants sont des étrangers. Et quand on les surprend, nous avons le sentiment qu’ils ne nous respectent pas". Les autorités indonésiennes ont prévenu qu’elles pourraient aller jusqu’à expulser les étrangers qui ne respecteraient pas les règles.

Le JT
Les autres sujets du JT
À Bali, des amendes, mais aussi des pompes en cas de non port du masque
À Bali, des amendes, mais aussi des pompes en cas de non port du masque (France 2)