Les fermetures de maternités rendent-elles l'accouchement dangereux ?

En quarante ans, le nombre de maternités en France a été divisé par trois. Il faut parfois plus d'une heure de trajet pour aller accoucher.

FRANCEINFO

La petite Candice a failli ne jamais voir le jour. Sa maman a dû accoucher en urgence dans une ambulance, car la maternité se situait à plus d'une heure de route de son domicile. En France, il existait 1 356 maternités en 1975 puis 703 en 2000. Au 1er janvier 2019, il n'en reste plus que 488 sur tout le territoire. Ce sont les petites unités qui pratiquent moins de 300 accouchements par an qui sont touchées par ces fermetures massives.

Un trajet trop long

Héloïse va bientôt accoucher. Avec son compagnon, elle s'entraîne à faire le trajet entre son domicile et la maternité. La structure du Blanc, dans l'Indre, a fermé ses portes, aujourd'hui plus aucune femme n'y donne la vie. Ces dernières doivent se rendre à Châteauroux (Indre), à Poitiers (Vienne) ou à Châtellerault (Vienne). Pour Héloïse, il faut compter 60 km en moyenne et la future maman ne se sent pas en sécurité sur ces routes rurales.

Une enquête nationale a été ouverte mercredi 31 octobre 2018, pour comprendre les causes de ces naissances de bébés sans bras dans l\'Ain, le Morbihan et la Loire-Atlantique. (Photo d\'illustration)
Une enquête nationale a été ouverte mercredi 31 octobre 2018, pour comprendre les causes de ces naissances de bébés sans bras dans l'Ain, le Morbihan et la Loire-Atlantique. (Photo d'illustration) (PHILIPPE HUGUEN / AFP)