Cet article date de plus d'un an.

Vidéo "Cash Investigation" se demande si les donateurs peuvent faire confiance à l’Union nationale des aveugles et déficients visuels

Publié Mis à jour
VIDEO. "Cash Investigation" se demande si les donateurs peuvent faire confiance à l’Union nationale des aveugles et déficients visuels -
VIDEO. "Cash Investigation" se demande si les donateurs peuvent faire confiance à l’Union nationale des aveugles et déficients visuels VIDEO. "Cash Investigation" se demande si les donateurs peuvent faire confiance à l’Union nationale des aveugles et déficients visuels - ()
Article rédigé par France 2
France Télévisions

En 2017, l’organisme Le Don en confiance a accordé son label à l’Unadev, avant de lui retirer un an plus tard. La Cour des comptes s’était s’interrogée sur les frais de fonctionnement de l’association d’aveugles : moins de 50% des dons versés parvenaient aux bénéficiaires malvoyants… Extrait de "Entreprises, mécénat, associations : les liaisons dangereuses", une enquête de Gabriel Garcia, diffusée jeudi 20 octobre 2022 à 21h10 sur France 2.

Sandrine de Cecco, malvoyante, est adhérente de la principale association française dédiée à ce handicap : l’Union nationale des aveugles et déficients visuels (Unadev). Quand la Cour des comptes a audité son association, elle a décortiqué le rapport avec des amis grâce à un logiciel de lecture. "Il nous a fallu quand même plusieurs jours pour arriver à le lire en entier. Comme les rapports de la Cour des comptes ne sont pas forcément très drôles a priori, il nous est arrivé de nous endormir un peu dessus", confie-t-elle au magazine "Cash Investigation" (replay). Le groupe découvre alors une petite bombe dans les entrailles de ce document…  

Moins de 50% des dons versés à l’Unadev parviennent vraiment aux bénéficiaires mal-voyants ! Le gaspillage au sein de l’association est tel que la Cour des comptes déclare que l’usage des dons est "non-conforme" à ce que le donateur pourrait attendre. C’est la première fois qu’elle est aussi sévère avec une association. "Pour une association, c'est très grave, estime Sandrine de Cecco. La Cour des comptes pointe des rémunérations beaucoup trop importantes et des placements qui n'étaient pas forcément justifiés, puisqu’il s'agissait d'un très célèbre hôtel sur la Côte d’Azur. Un donateur lambda ne s'attend pas à ce que, lorsqu'il donne dix euros, il y en ait moins de cinq qui soient dépensés en actions au profit des bénéficiaires et adhérents, des personnes déficientes visuelles."

Mauvais usage des dons, dépenses inutiles…

Alors que l’Unadev vient de se faire taper sur les doigts publiquement pour sa mauvaise gestion, elle demande néanmoins à être labellisée. "Ça nous semble aberrant et stupide, affirme Sandrine de Cecco. Qu’est-ce qu'on fait pour essayer de rassurer ? On essaie de repeindre les façades. Qu'est-ce qui peut repeindre les façades ? Un label. C'est-à-dire, effectivement, d'essayer de se refaire une virginité, une image clean pour perdre le moins de donateurs possible."

Et il est vrai qu’à l’époque, la façade de l’Unadev n’est pas très engageante, et certaines choses font tache : mauvais usage des dons, dépenses inutiles… Alors, un bon coup de label là-dessus et ça fera plus propre ! Et effectivement, l’Unadev va bel et bien recevoir son label… onze mois seulement après la publication du rapport de la Cour des comptes : Le Don en confiance, organisme à but non lucratif qui exerce depuis 1989 une mission de contrôle de l’appel à la générosité du public, ouvert à toutes les causes d’intérêt général, juge la candidature de l’association "recevable". En 2018, il a retiré son label à l’Unadev, un an après le lui avoir accordé.

"Entreprises, mécénat, associations : les liaisons dangereuses", une enquête de Gabriel Garcia, diffusée jeudi 20 octobre 2022 à 21h10 sur France 2.

> Les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS & Android), rubrique "Magazines".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.