École : pas assez d'auxiliaires de vie scolaire

La rentrée scolaire n'a pas pu avoir lieu pour de nombreux élèves en situation de handicap. 340 000 enfants ont besoin d'un accompagnant tandis que le gouvernement promet 11 000 postes supplémentaires d'assistants de vie scolaire.

Voir la vidéo

En début de semaine, Lola, 8 ans, qui souffre de troubles moteurs depuis un accident cérébral à la naissance, se faisait une joie de découvrir sa classe de CE1. Mais cette année, sa mère n'a pas reçu à temps le papier officiel qui permet à sa fille de bénéficier d'une aide à l'école. Selon l'organisme qui accorde ces aides, il manquait un papier dans le dossier envoyé. Le dossier a pourtant été envoyé en mars et traité seulement en juillet.

Des milliers de familles sans solution

Dans le département de l'Eure, d'autres familles attendent également les aides. "Personne ne répond", témoigne Cathy Jouveneaux, une autre mère. Aujourd'hui 175 000 élèves en situation de handicap peuvent bénéficier d'un accompagnement. Mais pour les associations le compte n'y est pas, car des centaines, voire des milliers de familles se retrouvent sans solution. "Les accompagnants sont prévus. Bien sûr il y a encore de la formation, des ajustements à faire c'est indéniable", explique Sophie Cluzel, la secrétaire d'État chargée des personnes handicapées. Pourtant, pour le candidat Emmanuel Macron, les auxiliaires de vie étaient une priorité.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une enfant autiste de 9 ans, pendant un cours dispensé par la structure associative Maia (Maison pour l\'apprentissage et l\'intégration des enfants avec autisme), à Paris, le 29 septembre 2009.
Une enfant autiste de 9 ans, pendant un cours dispensé par la structure associative Maia (Maison pour l'apprentissage et l'intégration des enfants avec autisme), à Paris, le 29 septembre 2009. (JOEL SAGET / AFP)