Les accompagnants d'élèves en situation de handicap (AESH) manifestent à nouveau

Les AESH, qui s'étaient déjà mobilisés dans la rue en octobre 2021, réclament de meilleures formations, des titularisations et la fin des "pôles inclusifs d'accompagnement localisés". 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des accompagnants d'élèves en situation de handicap (AESH) manifestent à Perpignan (Pyrénées-Orientales), le 27 janvier 2022.  (LIONEL PEDRAZA / HANS LUCAS / AFP)

Les accompagnants d'élèves en situation de handicap (AESH) se sont à nouveau mobilisés, mardi 5 avril, dans toute la France, pour protester contre leur précarité et la dégradation de leurs conditions de travail.

>> Ecole inclusive : des accompagnants d'enfants en situation de handicap racontent leur quotidien chaotique

"Un vrai statut de fonctionnaire, un vrai salaire, Blanquer, ça suffit la misère !" : quelques centaines de personnes ont scandé leur colère dans le cortège parisien, qui a relié mardi après-midi le ministère de la Santé à celui de l'Education nationale.

A l'appel d'une intersyndicale FSU, CGT, FO, SUD, Snalc et SNLC, les AESH, qui s'étaient déjà mobilisés dans la rue en octobre 2021, réclament de meilleures formations, des titularisations et la fin des "pôles inclusifs d'accompagnement localisés" (Pial), leur imposant depuis 2019 de suivre plusieurs élèves en même temps. 

Des AESH ont battu le pavé dans d'autres grandes villes, comme à Aix-en-Provence, où une centaine de manifestants se sont rassemblés devant le rectorat, a constaté une journaliste de l'AFP.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Santé et maladie des enfants et ados

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.