Emploi : Sanofi a prévu de supprimer 400 postes de chercheurs

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Emploi : plan de départ volontaire chez Sanofi, 400 postes de chercheurs supprimés
Article rédigé par
V.Frédéric, N.Bidard, N.Salem, J-F.Lons, S.Korwin, France 3 Régions - franceinfo
France Télévisions

Le laboratoire pharmaceutique français Sanofi a confirmé, lundi 18 janvier, avoir l'intention de supprimer 400 postes de chercheurs. Une nouvelle que les syndicats ont du mal à digérer.

Le leader pharmaceutique français Sanofi va supprimer 400 emplois de chercheurs, selon les syndicats. Cette annonce passe mal auprès des employés. "Ce n’est pas admissible, on fait énormément de bénéfices, on a beaucoup d’argent dans l’entreprise, on a les moyens d’embaucher et de remplacer les gens qui partent", estime un salarié. Ce plan de départ volontaire intervient alors que le laboratoire est très en retard dans la course pour le vaccin contre le Covid-19. 

1 000 emplois supprimés d'ici trois ans

Un retard qui peut être vu comme étant une conséquence des nombreuses réductions de postes de ces 15 dernières années. "En 2006, il y avait 11 sites de recherche en France, là, on sera à terme à trois sites de recherche, et on a perdu la moitié des effectifs en interne en une dizaine d’années", explique Pascal Collemine, délégué syndical CGT. La direction assure que la disparition de ces emplois n’affecte pas la recherche sur le vaccin et qu’elle continue d’investir en recherche et développement. Sanofi doit supprimer 1 000 emplois sur 25 000 d’ici trois ans.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.