Couvre-feu avancé à 18 heures : clients et commerçants s'adaptent

L'avancement du couvre-feu à 18 heures est entré en vigueur samedi 16 janvier. Une nouvelle contrainte avec laquelle clients et commerçants ont appris à composer à Paris.

À 18 heures passées de quelques minutes, samedi 16 janvier, il n'y avait plus personne dans une rue commerçante de Paris. L'avancement du couvre-feu, entré en vigueur ce jour, a donc bien été respecté. Une heure plus tôt pourtant, des centaines de clients faisaient encore leurs courses. Avec, à l'esprit, la nécessité de rapidement devoir rentrer chez eux. "Désormais, on ne fait plus que travailler," regrette un passant. "C'est la course, nous sommes obligés de nous dépêcher," ajoute un autre.

Positiver quand même

Les commerçants sont eux aussi obligés de s'adapter et de s'organiser face à cette nouvelle donne. "Nous allons ouvrir une petite demi-heure plus tôt, mais nous ne pouvons pas en faire davantage. Après tout, les gens ne vont pas partir au travail avec leurs courses," admet une fromagère. Et puis, il y a ceux qui essaient de positiver malgré tout. "Contrairement aux restaurateurs et aux gérants de bar, nous avons la chance de travailler, relève un coiffeur. C'est une façon d'être solidaires avec ceux qui sont complètement fermés." Ce couvre-feu généralisé à partir de 18 heures sera maintenu pendant encore deux semaines, au moins.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les grands magasins sont fermés durant le couvre-feu à Paris, le 16 décembre 2020.
Les grands magasins sont fermés durant le couvre-feu à Paris, le 16 décembre 2020. (ARTHUR NICHOLAS ORCHARD / HANS LUCAS / AFP)