Envoyé spécial, France 2

VIDEO. Le supermarché anti-gaspi qui vend des produits périmés

Nous jetons en moyenne, par an et par personne, 7 kilos d'aliments car la date limite de consommation indiquée sur les emballages est dépassée… Certains seraient pourtant encore tout à fait mangeables. "Envoyé spécial" a enquêté sur ce système et sur les moyens d'y échapper. Extrait du magazine du 5 septembre 2019.

ENVOYÉ SPÉCIAL / FRANCE 2

A Laval, en Mayenne, un magasin d'un nouveau genre a ouvert ses portes en mai 2019. Les produits proposés ici sont vendus 30% moins cher qu'ailleurs, mais ce ne sont pas seulement les économies qui intéressent les clients. 

Ce qu'ils peuvent trouver dans les rayons de ce supermarché serait invendable dans la grande distribution : fruits et légumes "moches", mal calibrés, et aussi aliments emballés – périmés. Mais faut-il vraiment se fier aux dates de péremption ? Après avoir permis de garantir la sécurité sanitaire, ces indications ne serviraient-elles pas désormais à nous pousser à la consommation… et au gaspillage ? Ici, certains en sont convaincus. Beaucoup sont là au nom de certaines valeurs, dont la lutte contre le gaspillage alimentaire fait partie.

"A consommer de préférence avant…" : consommable 6 mois, 1 an après la date limite

Brioches à consommer jusqu'à la veille, cookies périmés depuis trois mois, jus de fruit dont la date limite de consommation est dépassée d'une semaine… Et même des pots de mayonnaise périmés depuis cinq mois. La présence d'œufs dans la recette inquiète certains clients, alors le jeune patron du magasin fait de la pédagogie. Charles Lottmann décrypte pour eux l'inscription "à consommer de préférence avant..." : il s'agit en fait d'une recommandation du fabricant, une simple indication pour une consommation optimale.

"Globalement, explique-t-il, ça veut dire qu'on peut consommer quand même ce produit-là au moins six à douze mois après (...) sans qu'il ait connu de changements au niveau de son goût ou de sa qualité." Si le produit a été conservé dans de bonnes conditions, à température ambiante, et si le pot n'a pas été ouvert.

"A consommer jusqu'au…" : vente interdite et consommation risquée après la date limite

Les seuls aliments que ce magasin ne peut pas vendre quand leur date limite de consommation est dépassée, ce sont les produits frais et particulièrement sensibles, comme la viande. Ces aliments, tels filets de poulet, saucisses, tartares, portent pour la plupart la mention "A consommer jusqu'au…".

Une mention qui interdit au commerçant de les vendre une fois cette date dépassée, tout en signalant au consommateur qu'il prendrait un risque. Tous les autres produits qui portent l'inscription "A consommer de préférence avant..." peuvent légalement être vendus – et mangés – après la date limite. La Direction générale de la concurrence et de la répression des fraudes l'autorise même noir sur blanc dans l'un de ses textes.

Extrait de "Consommation : des dates un peu limite !", une enquête d'"Envoyé spécial" à voir le 5 septembre 2019.

Le supermarché anti-gaspi qui vend des produits périmés
Le supermarché anti-gaspi qui vend des produits périmés (ENVOYÉ SPÉCIAL / FRANCE 2)