Pâques : de la France à la Suisse en passant par la Belgique, à chacun son chocolat

Publié Mis à jour
Pâques : de la France à la Suisse en passant par la Belgique, à chacun son chocolat
FRANCEINFO
Article rédigé par
J.Lonchampt, J.Gasparutto, D.Sébastien, A.Guillerot-Malick, Y.Pottiaux, J-C.Martin, E.Urtado - franceinfo
France Télévisions

Les goûts en matière de chocolat sont-ils les mêmes en France, en Suisse et en Belgique ? Les trois pays revendiquent leurs talents en la matière, mais ont chacun leur spécialité. Le point avec les correspondants de France Télévisions.

Le chocolat français régale depuis des décennies des millions de gourmands. Pour connaitre ses secrets, le journaliste Jules Lonchampt a rencontré Stéphane Bonnat, maître-chocolatier, dans le temple du chocolat français en Isère. L'entreprise familiale fabrique des dizaines de tablettes issues de cacao du monde entier. Sa spécialité ? Le chocolat noir. La recette est simple : du cacao, du beurre de cacao et du sucre. "La tablette de chocolat telle qu'elle était il y a 150 ans", décrit Stéphane Bonnat.

Praline et chocolat au lait

En Belgique, Julien Gasparutto s'est entretenu avec Jérôme Grimonpon, artisan chocolatier. Dans le pays, la tradition est la praline, une coquille de chocolat fourrée, créée dans les galeries royales de Bruxelles. Jérôme Grimonpon prépare la coque avec un chocolat noir très puissant, puis ajoute une garniture : gelée d'agrumes au yuzu, et ganache au thé vert. La praline est une ode à la création, avec parfois quelques extravagances. 

Enfin, en Suisse, le chocolat "est une tradition très ancienne", indique le journaliste Denis Sébastien. La spécialité est le chocolat au lait, inventé sur les bords du lac Léman à la fin du 19e siècle. Guillaume Bichet, chocolatier à Versoix (Suisse), raconte comment l'obtenir : en ajoutant de la poudre de lait à la pâte de cacao. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.