Lactalis retire tous les produits "infantiles et nutritionnels" fabriqués dans l'usine de Craon depuis février

Ces deux dernières semaines, le groupe laitier a déjà retiré 625 références des rayons.

Pour Lactalis, le retrait des laits infantiles est \"une mesure de précaution maximale\" (photo d\'illustration).
Pour Lactalis, le retrait des laits infantiles est "une mesure de précaution maximale" (photo d'illustration). (LECA / BSIP / AFP)

Lactalis a annoncé, jeudi 21 décembre, le retrait de 720 lots de laits infantiles et autres produits pour risque de contamination à la salmonelle. "La décision a été prise d'étendre le retrait/rappel à l'ensemble des produits infantiles et nutritionnels fabriqués ou conditionnés dans notre site de Craon (Mayenne) depuis le 15 février 2017", a indiqué le groupe dans un communiqué, précisant que l'opération concerne la France et l'international. Ces deux dernières semaines, Lactalis a déjà retiré 625 références des rayons.

>> Retrouvez toutes les références Lactalis retirées de la vente avec notre moteur de recherche

"Nous avons décidé d'étendre le rappel, car nous savons, avec les premiers résultats obtenus hier, que nous avons une contamination de salmonelle dispersée dans l'usine", précise à franceinfo le service communication de la société. "Nous en avons retrouvé dans l'environnement du site global, et pas seulement au niveau de la tour de séchage" du site, poursuit Lactalis. 

Troisième retrait en un mois

Cette découverte de salmonelles dans l'ensemble de l'usine a ainsi entraîné l'annonce de ce retrait, jeudi matin. Pour Lactalis, il s'agit d'une "mesure de précaution maximale" : les 720 lots retirés et rappelés dès jeudi ne sont pas, à ce stade, directement liés aux cas de contamination de nourrissons par des salmonelles. La société a préféré les retirer "pour qu'il n'y ait plus d'inquiétude", assure la communication de l'entreprise. 

Un retrait massif de laits infantiles du groupe Lactalis, plus de 600 lots, a été annoncé dimanche 10 décembre par le gouvernement en raison d'un risque de contamination par des salmonelles. Le 2 décembre dernier, un premier retrait, concernant douze références avaient été ordonné.