Agroalimentaire : les techniques pour baisser les coûts des aliments

Les professionnels de l'agroalimentaire ne sont pas toujours transparents sur leurs méthodes de fabrication et leurs ingrédients selon une étude de 60 millions de consommateurs.

France 2

Une étude de 60 millions de consommateurs révèle que les professionnels de l'agroalimentaire ne sont pas toujours transparents sur leurs méthodes de fabrication. "Pour les glaces par exemple, il faut incorporer de l'air. Quand les glaces artisanales contiennent 30% d'air, certaines glaces industrielles en contiennent jusqu'à 55%. Pour un même volume, il y en a qui contiennent beaucoup moins de matière première et cela permet d'augmenter les marges", explique Lorraine Gublin.

Des astuces pour augmenter les marges

L'air est aussi pratique pour faire noircir les olives. "Certaines olives noires sont en fait cueillies vertes. C'est plus pratique et elles se dénoyautent mieux. C’est seulement après la cueillette que les transformateurs les plongent dans une saumure et injectent de l'air à haute puissance pour provoquer de l'oxydation et faire noircir les olives. On les appelle alors des olives noires confites. De la même manière, certains poissons sont gonflés à l'eau. Ils peuvent en contenir jusqu'à 40%. C'est donc encore une fois moins de matière première pour les consommateurs", conclut la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Dans un supermarché de Besançon (Doubs), le 1er mars 2013.
Dans un supermarché de Besançon (Doubs), le 1er mars 2013. (SEBASTIEN BOZON / AFP)