Santé : les victimes de la Dépakine vont être indemnisées

Les députés ont donné leur feu vert à la création d'un fonds d'indemnisation après un vote à l'unanimité d'un amendement du gouvernement.

FRANCE 3

C'est la première étape du mécanisme d'indemnisation des victimes de la Dépakine et de ses dérivés. La ministre de la Santé a même proposé une dotation de 10 millions d'euros pour les premières indemnisations en 2017. Comme pour le Mediator, un collège d'experts devra étudier les dossiers un par un.

Quelle responsabilité pour Sanofi ?

Les familles de victimes sont satisfaites, car leurs enfants souffrent de retards mentaux ou de troubles autistiques qui exigent des dépenses onéreuses. De son côté, le laboratoire Sanofi se dit prêt à répondre aux demandes d'expertise médicale, mais précise : "Le texte de l'amendement adopté par l'Assemblée nationale ne préjuge en rien des responsabilités des différents acteurs". Pour payer, le laboratoire exige donc que sa responsabilité soit préalablement établie.

Le JT
Les autres sujets du JT
La Depakine, un médicament administré à plus de 14.000 femmes enceintes qui a provoqué des malformations congénitales
La Depakine, un médicament administré à plus de 14.000 femmes enceintes qui a provoqué des malformations congénitales (JULIO PELAEZ / MAXPPP)