Santé : l'agence qui indemnise les victimes d'erreurs médicales épinglée

Un rapport accablant a été publié sur le fonctionnement de l'Oniam, entre délais trop élevés et procédure opaque.

France 2

Le Mediator, les vaccins contre le virus H1N1 ou l'hépatite C sont des scandales marquants. Auxquels s'ajoutent tous les patients victimes d'erreur médicale dans les hôpitaux. En France, ces victimes sont indemnisées par l'Office national d'indemnisation des accidents médicaux (Oniam). Le fonctionnement de cette agence est pointé dans un rapport accablant de la Cour des comptes.

Le gouvernement réagit

Les délais pour traiter les dossiers sont trop élevés, deux ans et neuf mois en moyenne, la procédure est opaque et la Cour des comptes dénonce aussi l'absence de rigueur dans la gestion des fonds publics. Un chiffre est frappant : 74% des demandes sont rejetées. Et quand elles sont acceptées, la somme retenue par l'Oniam est souvent inférieure à celle proposée par le juge. Le gouvernement vient d'annoncer une refonte de cette agence.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une tablette de Mediator.
Une tablette de Mediator. (France 2)