Syrie : après les bombes, l'évacuation des civils à Alep

Dans une ville dévastée par les bombardements, l'évacuation des civils à Alep a commencé, mais elle serait freinée par des milices.

France 2

Après un mois de bombardements intensifs à Alep en Syrie, un cessez-le-feu a été signé mardi 13 décembre entre les forces gouvernementales de Bachar al-Assad et les rebelles. Une trêve pour permettre à la population civile d'être évacuée des quartiers sinistrés. Des bus ont été affrêtés, alors que 100.000 personnes sont encore piégées.

Des milices empêchent l'évacuation

Des hommes, des femmes et des enfants sont alors sortis de leurs abris de fortune, avec le peu d'affaires qu'il leur reste. Mais d'autres refusent de partir, ils craignent des exactions. Selon l'ONU, des massacres ont été commis par les troupes victorieuses. Des rebelles affirment aussi que des milices pro-gouvernementales empêchent l'évacuation des civils pourtant promise.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des civils marchent dans les rues d\'Alep.
Des civils marchent dans les rues d'Alep. (France 2)