Syrie : l'évacuation des civils d'Alep repoussée

Franck Genauzeau, envoyé spécial à Alep, détaille le déroulé de l'évacuation des civils après les combats.

France 2

L'évacuation des civils à Alep devait débuter à 4h ce mercredi 14 décembre, mais elle a été repoussée. La confusion règne sur place. "Il faut y voir davantage des problèmes d'organisation qu'une remise en cause fondamentale", explique Franck Genouzeau, envoyé spécial dans la ville syrienne dévastée. Des négociations sont toujours en cours. Les États-Unis et la France ont réclamé la présence d'observateurs internationaux.

Un sentiment d'injustice et d'abandon

L'évacuation, si elle commence rapidement, s'effectuera en plusieurs temps. D'abord les blessés, les femmes et les enfants sont prioritaires. Puis ce sera au tour des militants, des combattants. "Tous ont accepté de bénéficier de cette évacuation pour sauver leur vie, mais ils partent avec un profond sentiment d'injustice et d'abandon de la part de la communauté internationale", souligne Franck Genauzeau.

Le JT
Les autres sujets du JT
Franck Genauzeau à Alep.
Franck Genauzeau à Alep. (France 2)