Washington direct, France info

États-Unis : à trois semaines de l'élection présidentielle, Donald Trump et Joe Biden cajolent les seniors

Donald Trump est toujours devancé dans les sondages par son rival démocrate Joseph Biden pour le scrutin présidentiel américain du 3 novembre 2020. Les électeurs de plus de 65 ans constituent un enjeu crucial de l'élection. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Des retraités américains manifestent pour la réelection de Donald Trump dans de petites voiturettes de golf, le 3 octobre en Floride. 
Des retraités américains manifestent pour la réelection de Donald Trump dans de petites voiturettes de golf, le 3 octobre en Floride.  (PAUL HENNESSY / NURPHOTO / AFP)

Dans la toute dernière publicité télévisée de Joe Biden, un retraité de la métallurgie, Mike, est mis en scène. Il y dit qu'il a travaillé pendant 47 ans, mais que Donald Trump veut attaquer sa sécurité sociale, et que seul Biden comprend les seniors, et défend leur niveau de vie. Le candidat démocrate était d’ailleurs mardi 12 octobre en Floride, précisement pour parler aux seniors. Normalement on considère aux États-Unis qu'il s'agit plutôt d'une population assez conservatrice. Mais cette année se produit comme une petite révolution : dans les sondages, Joe Biden est très largement en tête chez les plus de 65 ans. Entre 20 et 27 points d’avance sur Trump dans cette catégorie de la population. Jamais un candidat démocrate n'a été aussi populaire auprès des seniors depuis Bill Clinton en 1996.

Environ un électeur sur quatre a plus de 65 ans

Il y a sans doute plusieurs facteurs dans le désamour des seniors pour Donald Trump. Le principal reste évidemment sa gestion de l’épidémie de coronavirus. Les plus de 65 ans ont été les premières victimes de la maladie, soit 150 000 sur les 210 000 morts américains. Donald Trump a beau leur dire qu’il les adore, qu’ils sont "ses personnes préférées au monde", que lui aussi est un senior, visiblement le message a du mal à passer. Notamment quand le président clame aussi qu’il faut dominer le virus, ne pas en avoir peur. Il n'est pas certain que cela plaise beaucoup à cette catégorie de la population, qui pourtant en 2016 avait plébiscité le candidat républicain. 

Moi aussi je suis un senior, même si personne ne le remarque.

Donald Trump

Cette évolution de l'électorat de plus de 65 ans pourrait avoir des conséquences importantes le jour du scrutin, le 3 novembre prochain. Car ils représentent environ 25% des électeurs aux États-Unis, et plus encore dans des États clés comme la Floride. Ces dernières semaines, on a vu là-bas des manifestations pro-Trump puis pro-Biden en voiturettes de golf. Il est bien possible que ce soit ces seniors qui, dans trois semaines, départagent deux autres seniors : Donald Trump, 74 ans, et Joseph Biden, bientôt 78 ans. 

Des retraités américains manifestent pour la réelection de Donald Trump dans de petites voiturettes de golf, le 3 octobre en Floride. 
Des retraités américains manifestent pour la réelection de Donald Trump dans de petites voiturettes de golf, le 3 octobre en Floride.  (PAUL HENNESSY / NURPHOTO / AFP)