Le Mexique devient le neuvième pays latino-américain à légaliser le mariage homosexuel

écouter (3min)

Le mariage pour tous est désormais légal dans tout le Mexique depuis le vote d'un parlement régional ce mercredi. C’est très révélateur du progrès des droits de la communauté LGBT dans toute l’Amérique Latine.  

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Des membres des communautés lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres (LGBT) participent à une manifestation en faveur de l'égalité du mariage et contre la haine et la discrimination autour de la place Independence Angel à Mexico, le 24 septembre 2016. (YURI CORTEZ / AFP)

C’est l’aboutissement de 13 ans de combat pour la communauté LGBT au Mexique. La ville de Mexico (la capitale) avait été la première en 2009 à autoriser le mariage homosexuel. Mais il restait illégal dans les autres provinces de ce pays de 130 millions d’habitants. En 2015, la Cour Suprême, la plus haute instance judiciaire du pays, avait implicitement autorisé le mariage pour tous : en estimant que limiter le mariage à l’union de deux personnes de sexe différent était une atteinte aux droits humains. Mais il a fallu attendre ces dernières semaines pour voir la légalisation s’opérer sur tout le territoire, avec sept votes successifs, province par province. Jusqu’aux deux dernières, Guerrero, une province du Sud avant-hier ; puis Tamaulipas sur la côte Nord-Est du pays, près du Texas américain, où le vote du Parlement local a eu lieu mercredi 26 octobre au soir.

L'opposition des groupes religieux

Mais cet ultime vote sur le "matrimonio igualatario" comme on l'appelle au Mexique ne s’est pas passé dans le calme. Le sujet reste très sensible. Dans ce pays très pratiquant, il suscite l’opposition de nombreux groupes religieux, catholiques comme protestants évangéliques. Plusieurs d’entre eux ont d’ailleurs fait irruption pendant la séance du Parlement local de Tamaulipas, pour essayer d’empêcher le vote. La motion, d’ailleurs présentée par une élue démocrate-chrétienne (un paradoxe) a finalement été adoptée par 23 voix pour, 12 contre. Et ce vote modifie l’article 132 du Code civil sur le mariage, avec effet immédiat. Dans cinq provinces du pays, la légalisation de l’union homosexuelle doit encore formellement être intégrée dans le droit. Mais on peut quand même dire que désormais le mariage pour tous est légal dans tout le Mexique. Les associations de défense des droits LGBT sont très satisfaites. 

Dans la foulée de Cuba et du Chili

Et le Mexique rejoint donc la liste désormais longue des pays latino-américains qui ont légalisé le mariage pour tous. L’Amérique Latine est en train de devenir, avec l’Europe, le continent de la progression des droits de la communauté LGBT. 34 pays dans le monde reconnaissent désormais le mariage pour tous, dont 15 en Europe et 9 en Amérique Latine. Le dernier en date à avoir pris cette décision, avant le Mexique, c’est Cuba, fin septembre lors d’un référendum sur la réforme complète du Code de la famille, approuvé avec 66% des suffrages. En décembre de l’année dernière, le Chili avait lui aussi légalisé le mariage pour tous et également autorisé l’adoption pour les couples homosexuels mariés. Après un double vote du Sénat et de l’Assemblée. Et auparavant, ces dernières années l’Argentine, le Brésil, la Colombie, l’Equateur, l’Uruguay et le Costa Rica, avaient emprunté le même chemin. Il s’agit donc en plus des pays les plus peuplés d’Amérique Latine. Et c’est d’autant plus spectaculaire que ce sont des pays où, comme au Mexique, la pratique religieuse demeure forte.    

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.