Voyage et découvertes, France info

Planète Géo. "Sur la route des rois" en Jordanie

La Jordanie, pays voisin de la Syrie compte beaucoup sur le tourisme pour son économie : les visiteurs y vont pour les sites historiques, antiques et religieux, pour découvrir le désert et la mer Morte.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
La piste caravanière utilisée come route princpale pendant 27 siècles.
La piste caravanière utilisée come route princpale pendant 27 siècles. (SERGE SIBERT / GEO)

En Jordanie, le tourisme s’est remis en marche : plus de quatre millions de visiteurs enregistrés, l’an dernier. Voyage culturel et historique pour certains, pèlerinage pour les autres, le royaume de Jordanie, coincé entre des pays belliqueux, apparait au Moyen-Orient comme une terre de paix.

Ancienne piste caravanière

C'est par là que transitaient l'or, l'encens et la myrrhe, entre l’Égypte et la Syrie, un commerce très ancien. Une route empruntée par les pèlerins chrétiens puis musulmans, et enfin par les soldats.

Plusieurs forts croisés ponctuent le parcours, telle la citadelle de Shobak.
Plusieurs forts croisés ponctuent le parcours, telle la citadelle de Shobak. (SERGE SIBERT / GEO)

Appelée aussi la route 35, elle traverse le pays du nord au sud : sur 400 kilomètres, c'est une  succession de grands sites nabatéens, romains, byzantins et musulmans, de paysages spectaculaires où alternent canyons, pitons et dunes de sable mais aussi jardins et vergers.

Le photographe Serge Siberg nous les donne à voir, dans le magazine Géo.

Pétra, joyau nabatéen

Les Nabatéens fondèrent leur capitale Pétra au IVe siècle avant Jésus Christ.

Le soir tombe sur Pétra.
Le soir tombe sur Pétra. (SERGE SIBERT / GEO)

"On y arrive par un étroit canyon, pour déboucher sur la façade du Khazneh, un tombeau sculpté à même la falaise. Au-delà, la vallée dévoile plusieurs dizaines de tombeaux, temples, théâtres. Certains bédouins vivent cachés dans les grottes de Pétra".

Le Wadi Rum

Au sud de Pétra, après 110 kms, la route 35 file vers le désert, le Wadi Rum, une zone où les touristes affluent : 162.000 en 2017, "et les camps prolifèrent, parfois sans autorisation, malgré l’inscription du site au patrimoine mondial de l’Humanité, en 2011".

Jérash

Parmi les magnifiques sites antiques, Jérash, située à 50 kilomètres au nord d’Amman, est l’une des cités gréco-romaines les mieux préservées du monde.

Le site de Gadara, l\'une des dix cités gréco-romaines de la région.
Le site de Gadara, l'une des dix cités gréco-romaines de la région. (SERGE SIBERT / GEO)

"C'est le site de l'antique Gérasa, ville grecque qui a connu son apogée sous l'occupation romaine, puis a été abandonnée vers le XIIe siècle et est restée enfouie dans le sable avant d'être redécouverte, permettant à ses ruines de rester en très bon état" :

A voir : ses deux théâtres antiques, un Arc de triomphe, une avenue de 800 mètres avec 200 colonnes, une place ovale.

Al Maghtas

Al Maghtas - qui signifie "baptême", ou "immersion" en arabe - est situé sur la rive Est du Jourdain, reconnu par le Vatican comme l’endroit où Jésus fut baptisé : des fouilles archéologiques entreprises en 1984 ont mis à jour des fonds baptismaux, et en 2015, le site a été inscrit par l’UNESCO, au patrimoine mondial de l'Humanité.

La piste caravanière utilisée come route princpale pendant 27 siècles.
La piste caravanière utilisée come route princpale pendant 27 siècles. (SERGE SIBERT / GEO)