Nouveau monde, France info

Nouveau monde. Les aspirateurs à CO2

Parmi les innovations technologiques insolites, une étonnante machine à aspirer le CO2 pour rendre l'air plus sain.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
L\'aspirateur à CO2 de Climeworks.
L'aspirateur à CO2 de Climeworks. (WALTER BIERI / KEYSTONE)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Et si c’était l’une des solutions contre les gaz à effet de serreImaginez. Une sorte d’aspirateur géant à CO2 pour lutter contre le réchauffement climatiqueL’idée est simple : il s’agit de récupérer l’air pollué pour le nettoyer. Ce n’est pas de la science-fiction. Plusieurs entreprises, comme la Suisse Climeworks ou la Canadienne Carbon Engineering, soutenues par des instituts de recherche européens et américains, ont déjà fabriqué ce type de machines à "nettoyer l’air". 

Cela ressemble à d’énormes tuyères, montées sur un chassis de la taille d’un immeuble, qui aspirent l’air pollué, le nettoient et le rejettent grâce à un processus physico-chimique assez sophistiqué. Ce qui est étonnant, c’est que le CO2 récupéré est transformé, soit, en engrais, soit, en produits agroalimentaires, soit, en cailloux, sans danger pour l’environnement. Ce qui est pratique, c’est que ces aspirateurs à CO2 peuvent être facilement transportés et installés où on veut, par exemple, à côté d’un site industriel.

Problème : il faut de l'énergie pour fonctionner

Il y a deux problèmes : d’abord, c’est le coût de telles installations. Ensuite, c’est leur rendement assez faible, donc leur poids environnemental. Ces aspirateurs à CO2 ont besoin d’électricité pour fonctionner donc, pour que cela ne pollue pas plus que cela ne dépollue, il faut utiliser de l’énergie non carbonée, comme l’éolien, le solaire ou le nucléaire, et pas des centrales à charbon sinon, c’est un peu le serpent qui se mord la queue. Certains disent qu’il vaut mieux encore planter des arbres.

En tout cas, c’est un début de réponse technologique au problème des émissions de gaz à effets de serre. On n'est sans doute qu’au début. La société canadienne Carbon Engeneering, soutenue par le philanthrope Bill Gates, est en train de construire un grand centre d’expérimentation et d’innovation en Colombie-Britannique, au Canada. En tout cas, l’une des pistes qui commencent à être évoquées pour l’utilisation de ces aspirateurs à CO2, c’est l’aviation. Avec, demain, peut-être, des avions à bilan carbone neutre grâce à ce système.

L\'aspirateur à CO2 de Climeworks.
L'aspirateur à CO2 de Climeworks. (WALTER BIERI / KEYSTONE)