Un certain regard à l’Est de l’Europe…

écouter (186min)

Gérard Chaliand, homme de lettres français, est un spécialiste des relations internationales et stratégiques, des conflits armés et surtout des conflits irréguliers. Il décrypte pour franceinfo la situation géopolitique actuelle avec la guerre en Ukraine.

Article rédigé par
José-Manuel Lamarque - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Image de blindés russes détruits dans la ville de Bucha, à l'ouest de Kiev, le 4 mars 2022 en Ukraine.  (ARIS MESSINIS / AFP)

Gérard Chaliand, auteur du second tome de ses mémoires Le savoir de la peau, aux éditions Archipel, est l’invité de Micro européen pour commenter l’actualité russo-ukrainienne.

Expert en géopolitique, poète, aventurier et géostratège, Gérard Chaliand a parcouru la planète pour se rendre sur les différents théâtres d’opérations au cours du demi-siècle écoulé.

Il a été un observateur-participant des guérillas d’Asie, d’Afrique et d’Amérique latine. Professeur à Harvard, Berkeley, l’UCLA – Université de Californie Los-Angeles – ainsi qu’à l’ENA et l’École de guerre à Paris, il est considéré comme l’un des meilleurs géostratèges contemporains – clairvoyant, lucide et rigoureux. Il fut aussi conseiller au centre d’analyse et de prévision du ministère des Affaires étrangères, et il est l'auteur de plus de 80 ouvrages.    

L’invasion russe et la question ukrainienne

Avec une grande sagesse, Gérard Chaliand nous présente ses constatations et analyses sur la Russie de Vladimir Poutine et sur l’Ukraine de Volodymyr Zelensky.

Sans prendre parti, Gérard Chaliand ne propose pas de théories, quant à l’issue de ce conflit, mais apporte plutôt des examens depuis la chute de l’Union soviétique –et le ressentiment qui s’en est suivi – jusqu’à la politique russe aujourd’hui, ainsi que la question du nationalisme ukrainien, sans omettre le rôle des États-Unis à la chute de l’URSS en Ukraine.

Enfin, pour achever sa présentation, Gérard Chaliand nous rappelle la question russophone en Ukraine, fait un point sur l’invasion russe de l’Ukraine, et les décisions prises par l’Occident à l’encontre de la Russie. 

Conséquences et "Maskirovka"

La doctrine militaire russe, Maskirovka (Маскировка) est une technique de désinformation de l’ennemi, Maskirovka signifie aussi camouflage. Gérard Chaliand nous rappelle que la Russie est passée maîtresse en Mariskovka.

Ainsi, il faut savoir anticiper les éventuelles campagnes de Maskirovka venant de Moscou, qu’il s’agisse de la communication ou de techniques plus modernes avec l’Internet. Mais qui sait si la Maskirovka serait aussi appliquée à des États faibles en Europe. La question de la Bosnie-Herzégovine ressurgit, car Moscou compte des "amis" dans les Balkans : Aleksandar Vučić, le président de la République de Serbie et Milorad Dodic, le président de la République serbe de Bosnie, Republika Srpska, qui tente de faire sécession de la Bosnie-Herzégovine.

Tous deux pourraient profiter de la situation actuelle pour déstabiliser la Bosnie-Herzégovine, provoquant ainsi une crise dans les Balkans, l’Union européenne se retrouvant ainsi avec deux fronts de combats. Il pourrait en aller ainsi, aussi, dans le Caucase entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan. Grâce à Gérard Chaliand, nous avons pu mesurer l’importance du conflit en Ukraine, et la fragilité qui en découle.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.