Michel Barnier et le congrès des Républicains, statut pénal du chef de l’Etat… Les informés du mercredi 3 novembre

écouter (26min)

Tous les matins, les informés débattent de l'actualité sur franceinfo.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le plateau des informés du matin du mercredi 3 novembre. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Autour de Renaud Dély et Marie Bernardeau, pour décrypter l’actualité du mercredi 3 novembre, Eve Roger, directrice adjointe des rédactions du Parisien/Aujourd’hui en France, et Bruno Dive, éditorialiste du journal Sud-Ouest.

Les thèmes :

- Au congrès des Républicains, Michel Barnier peut-il créer la surprise ? À un mois de l’échéance, le 4 décembre, Michel Barnier revendique la pole position, 702 signatures dont 460 maires. La rumeur le dit bien placé pour le vote du 4 décembre… Face à Xavier Bertrand et Valérie Pécresse, peut-il vraiment créer la surprise ?

- Procès des sondages de l’Elysée : les juges vont-ils trop loin ? Convoqué mardi comme témoin au procès dit des sondages de l’Elysée, l’ancien chef de l’Etat s’est rendu à la barre du tribunal, la 32e chambre du tribunal correctionnel de Paris, sans répondre aux questions du tribunal au nom de son immunité présidentielle. Plusieurs de ses ex-conseillers (Claude Guéant, Patrick Buisson, Emmanuelle Mignon, etc…) sont poursuivis pour recel, favoritisme et détournement de fonds publics par négligence pour de commandes massives de sondages sans respect des règles de la concurrence et parfois sans rapport avec l’action politique de l’exécutif (grossesse de Rachida Dati, mariage avec Carla Bruni…). Il a assuré qu’il ne pouvait s’expliquer sur l’organisation du cabinet du président de la République en vertu de ses obligations constitutionnelles. Nicolas Sarkozy "ne refuse pas de témoigner" mais assure qu’il n’en a pas le droit. Faut-il dès lors revoir le statut pénal du chef de l’Etat ?

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.