Les entreprises françaises en Russie, Yannick Jadot à la peine dans les sondages... Les informés du matin du jeudi 24 mars

écouter (26min)

Tous les matins, les informés débattent des sujets qui font ou feront l'actualité du jour.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le plateau des informés de franceinfo, jeudi 24 mars 2022. (FRANCEINFO)

Autour de Marc Fauvelle et Renaud Dely, Fanny Guinochet, journaliste économique à franceinfo, Roselyne Febvre, de France 24 et Guillaume Daret, de FranceTV, débattent de l'actualité du jeudi 24 mars.

Guerre en Ukraine : les entreprises françaises sont-elles complices de Poutine ?

Devant l’Assemblée nationale, mercredi 23 mars, le président ukrainien Volodymyr Zelensky s’en est pris aux grands groupes français toujours présents en Russie : Renault, Auchan et Leroy-Merlin. Lors de cette visioconférence, le chef d'État a notamment réclamé le départ de toutes les entreprises françaises de Russie afin qu’elle cessent de financer la Russie.

De son côté, Yannick Jadot, a une nouvelle fois accusé, sur franceinfo ce jeudi, TotalEnergies de complicité de crime de guerre à cause de son activité en Russie. Le candidat écologiste à la présidentielle affirme que le géant français des hydrocarbures  travaille avec des entreprises et des oligarques proches de Vladimir Poutine.

Sous la pression, Renault a annoncé se retirer mercredi soir. Leroy-Merlin reste et TotalEnergies va intenter un procès en diffamation à Yannick Jadot. Qu’apportent ces groupes français à la Russie ? Pourquoi décident-ils de rester en Russie ? Quel est l’impact des sanctions déjà mises en oeuvre ? Est-ce aux entreprises privées de régler des conflits entre Etats ?

Yannick Jadot : pourquoi une mue présidentielle aussi difficile ? 

Il avait de grandes ambitions pour cette présidentielle, il a même mis une cravate pour "faire président", mais le candidat écologiste ne décolle pas dans les sondages.

Au contraire, il a nettement reculé depuis le début de la campagne, s’est fait dérobé le leadership à gauche par Jean-Luc Mélenchon et oscille aujourd’hui autour du seuil de 5 % des intentions de vote. Pourquoi une campagne aussi difficile ?

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.