franceinfo les informés, France info

Les informés. Catalogne : "La crise est partie pour durer"

Mardi soir, Les informés de franceinfo sont notamment revenus sur la crise en Catalogne, l'adoption de la nouvelle lois antiterroriste et le retour d'Emmanuel Macron à l'usine Whirlpool d'Amiens. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Des militants indépendentistes manifestent à Barcelone, le 3 octobre 2017.
Des militants indépendentistes manifestent à Barcelone, le 3 octobre 2017. (PAU BARRENA / AFP)

La crise en Catalogne

De nombreux Catalans ont défilé mardi 3 octobre pour défendre leurs "droits" et dénoncer les violences policières en marge du référendum pour l'indépendance de leur région interdit dimanche 1er octobre. Selon Benoît Pellistrandi, historien spécialiste de l'Espagne, cette crise "est partie pour durer" dans la région espagnole "parce que c'est un projet politique porté par une force politique considérable qui entend normaliser la société catalane".

Nouvelle loi antiterroriste

Le projet de loi antiterroriste du gouvernement a été largement adopté, en première lecture, par l'Assemblée nationale, mardi 3 octobre, par 415 voix contre 127. Pour Christophe Alix, chef du service Futurs au journal Libération, il était "important de sortir de l'état d'urgence" qui est "un état d'exception par rapport au droit". "Cet état d'insécurité et de terrorisme dans lequel on vit va sans doute durer longtemps, explique-t-il. Aujourd'hui, l'opinion publique est devenue assez mature à ce sujet. La population a intégré les risques." Selon le journaliste, le gouvernement a eu raison de proposer cette loi qui "durcit le droit commun" car "on ne peut pas rester éternellement dans un état d'urgence".

Emmanuel Macron de retour chez Whirlpool

Emmanuel Macron était mardi de retour, mardi,  à l'usine Whirlpool à Amiens (Somme), pour rencontrer les salariés. Le président de la République a ainsi honoré sa promesse de revenir "rendre compte" sur le site où il avait livré un duel à distance avec Marine Le Pen entre les deux tours de l'élection présidentielle et qui a depuis été repris par un industriel picard. "En termes de communication, c'est une séquence parfaite pour Emmanuel Macron, analyse Émery Doligé, spécialiste en communication. 

Des militants indépendentistes manifestent à Barcelone, le 3 octobre 2017.
Des militants indépendentistes manifestent à Barcelone, le 3 octobre 2017. (PAU BARRENA / AFP)