L'Assemblée nationale adopte par 415 voix contre 127 le projet de loi antiterroriste en première lecture

Le vote de ce projet de loi s'est déroulé dans un climat alourdi par les attaques de Marseille et de Las Vegas.

Les députés observent une minute de silence en hommage aux attaques de Marseille et de Las Vegas, mardi 3 octobre, avant le vote sur le projet de loi antiterroriste.
Les députés observent une minute de silence en hommage aux attaques de Marseille et de Las Vegas, mardi 3 octobre, avant le vote sur le projet de loi antiterroriste. (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)

Le projet de loi antiterroriste du gouvernement a été largement adopté, en première lecture, par l'Assemblée nationale, mardi 3 octobre, par 415 voix contre 127. Avant le vote, le Premier ministre, Edouard Philippe, a estimé que la lutte contre le terrorisme nécessitait de "mener un combat sur tous les fronts", citant "un combat culturel, un combat social, un combat d'ordre public"

Si "les instruments juridiques" contre le terrorisme vont être "complétés" dans la loi antiterroriste que l'Assemblée a voté, "la loi n'est pas le seul instrument pour lutter contre la menace terroriste", a rappelé le chef du gouvernement devant l'Assemblée nationale.

Les députés LR rejettent majoritairement le texte

Le vote de ce projet de loi s'est déroulé dans un climat alourdi par les attentats de Marseille et de Las Vegas après que les députés, en début de séance, ont observé une minute de silence en hommage aux victimes.

Le texte est soutenu par les groupes La République en marche (LREM), MoDem, les Constructifs et - avec des réserves - par celui de la Nouvelle gauche (ex-PS) qui s'est majoritairement prononcé en sa faveur.

Il est en revanche rejeté majoritairement par le groupe Les Républicains (LR), qui le juge "insuffisant" et les élus du Front national. Les groupes La France insoumise (LFI) et la Gauche démocrate et républicaine (GDR, PC), comme nombre d'associations de défense des droits de l'Homme, qualifient au contraire le texte "d'inefficace" et de "liberticide".